Nord-Kivu : 60 milles francs sont illégalement perçus sur chaque voiture fréquentant l’axe Butembo-Goma (député Promesse Matofali)

Nord-Kivu : 60 milles francs sont illégalement perçus sur chaque voiture fréquentant l’axe Butembo-Goma (député Promesse Matofali)

Plus de la moitié des frais perçus auprès des conducteurs usagers du tronçon routier Butembo-Goma sont  détournés.   C’est la révélation  de l’enquête mené par le député provincial élu de Butembo Promesse Matofali Yonama.

105 milles francs congolais, c’est le montant qu’une voiture doit débourser pour un voyage  “aller et retour” Butembo-Goma.

Selon les révélations chiffrées de cet élu de Butembo,  une seule voiture taxi dit «  YA LEO LEO » paye  63 milles francs congolais sans aucun document en appui qu’il considère de tracasseries et 42000 francs congolais avec une taxe en appui et  légalement reconnus.

 Cet élu dit avoir saisi le gouverneur de province pour trouver solution à ce problème qui selon lui nuit à la liberté de circulation des habitants du Nord-Kivu.

« J’ai saisi le gouverneur de province par rapport aux services qui se trouvent au niveau des différentes barrières sur la route Butembo-Goma. Ces barrières ont été mises là-bas pour percevoir uniquement la taxe péage route. Malheureusement ces barrières sont transformées par certains services étatiques comme moyen de tracasserie de la population. Par exemple à la barrière de Kyambogho il y a les services de la DGDA, la Transcom, l’ANR et même l’armée. Nous avons demandé au gouverneur de tout faire pour que ces services quittent les différentes barrières » a dit l’élu de Butembo.

Rappelons que cinq barrières sont officiellement reconnues sur l’axe routier Butembo-Goma. Il s’agit des barrières de Kyambogho, Mambasa, Kanyabayonga, Kiwanja et Goma-OPRP.

Georges Kisando Sokomeka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *