Nord-Kivu/Covid-19 : Les chefs d’établissements qui encadrent clandestinement les finalistes sont rappelés à l’ordre par le Proved

Nord-Kivu/Covid-19 : Les chefs d’établissements qui encadrent clandestinement les finalistes sont rappelés à l’ordre par le Proved

Les écoles qui ont ouvert leurs classes terminales depuis quelques jours, prétextant de préparer les finalistes sont appelées à les fermer. Le Directeur de l’EPST Nord Kivu2 qui dit avoir appris que certaines écoles font fonctionner leurs classes de 6ième, menace de sanctionner les chefs d’établissements qui le font. Emmanuel KATERI en parle en détails.

Le proved Adhaku Dawa Yosse, tient à rappeler que la fermeture des écoles rentrant dans les mesures de contingence de covid 19 est l’œuvre du président de la république. « Lui seul décidera de la réouverture des établissements scolaires » dit Adhaku Dawa. Il demande à ces chefs d’établissements de fermer ces classes qui fonctionnement clandestinement.

Le patron de l’EPST au Nord Kivu2 menace de sanction ces chefs d’établissements véreux. Il leur rappelle que le ministre a juste demandé aux élèves de se préparer sans autoriser la réouverture des classes.

« Le ministre d’Etat et le ministre de l’EPST avaient demandé à tous les enfants de se préparer. Se préparer n’est pas synonyme de dire qu’ils viennent à l’école pour se préparer ou encore pour être encadré par les enseignant !!!  Les enfants ont des documents, ils ont des leçons qu’ils avaient déjà étudié, ils doivent revoir  la matière là. On n’a pas dit qu’ils viennent à l’école. Voilà donc un chef d’établissement qui va continuer ou qui oserait de le faire il sera passible de sanction », lance le PROVED

Adhaku Dawa Yosse demande aux parents de laisser les enfants se préparer à la maison. Ils sauront quand les établissements ouvriront leurs portes a-t-il dit.

Le proved mentionne qu’il n’y a pas de calendrier même provisoire pour les examens d’Etat ou pour le TENAFEP de l’école primaire. Il demande aux uns et aux autres de ne pas s’agiter, et de préparer la réouverture dans la sérénité.

Emma Kateri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *