Nord-Kivu : CEPROSSAN apprend aux enfants de Kalunguta les bonnes pratiques de lavage des mains

Nord-Kivu : CEPROSSAN apprend aux enfants de Kalunguta les bonnes pratiques de lavage des mains

C’est sous le thème : mains propres pour tous, choisir le lavage des mains, c’est choisir la santé quele Centre de Promotion Socio-Sanitaire, CEPROSSAN  a célébré cette journée  en zone de santé de Kalunguta, en territoire de Beni.

Cette ONG exécute un projet dans le cadre de l’hygiène et assainissement en rapport avec  la Prévention Contre les Infections dans la réponse à Ebola, explique Benjamin Kaghoma, qui est  le Chef de Projet chez CEPPROSSAN.

C’est l’école primaire Lombi qui a été choisie pour servir de cadre pour la célébration de  cette journée. Les enfants ont été édifiés sur les moments clés de lavage des mains et sur le comment bien se laver les mains. Parmi les moments clés citons entre autres se laver les mains avant de manger, après la fréquentation du lieu d’aisance, avant l’allaitement, après la recréation et le changement des couches du bébé, a expliqué, Benjamin Kaghoma. Il déplore le fait que les membres de la communauté certes se lavent les mains mais cela ne se fait pas correctement.

« Le constat est amer. Nous ne savons pas nous laver les mains. En fait l’homme affamé, de nature saute sur la nourriture avant même de se laver les mains. Il ne suffit pas de se laver les mains. Il faut avoir préalablement de l’eau propre, du savon ou de la cendre. Pour bien se laver les mains il faut toucher toutes les parties interdigitale, la paume de la main, les doigts, les oncles, c’est tout ça », explique Benjamin Kaghoma.

Les bénéficiaires de  cette sensibilisation sur le lavage des mains se sont dits édifiés et ont remercié CEPROSSAN. Tel est le cas de la Directrice de l’EP Lombi.

« CEPROSSAN nous a construit un tank de captage de l’eau de pluie, nous avons des lavabos, du savons et il vient d’apprendre aux enfants comment se laver les mains, ils iront aussi le monter aux parents. Que les autres écoles bénéficient également  de cet appuie», plaide-t-elle.

Retenez que l’ONG CEPROSSAN exécute un projet dans le cadre de l’hygiène et assainissement dans 16 écoles et six structures des soins en zone de santé de Kalunguta. Il s’agit du projet Pilier III financé par UNICEF.

Georges Kisando Sokomeka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *