Butembo : les ressortissants  de Malio  indignés par les  propos jugés de discourtois tenus par le député Mbindule Mitono

Butembo : les ressortissants de Malio indignés par les propos jugés de discourtois tenus par le député Mbindule Mitono

Les indignations ne cessent de s’enregistrer après le meeting populaire  du député Mbindule Mitono au rond point VGH le vendredi 16 Octobre 2020.

La notabilité du groupement Malio, en territoire de Beni,  s’indigne des propos tenus par cet élu du peuple  qu’elle juge de  discourtois à l’égard de leur village  Mabuku et ses dignes fils lors dudit  meeting.

Dans une déclaration rendue publique ce dimanche 18 octobre 2020, les signataires  font savoir qu’un élu du peuple doit œuvrer pour la paix et la cohésion sociale.

« C’est avec indignation que nous, notables ressortissants de Malio vivant à Butembo,  avons suivi l’honorable Mbindule Mitono dans son meeting déferler les propos peu courtois à l’endroit des ressortissants du groupement Malio », dénonce les signataires.

L’élu du peuple est invité de  s’abstenir de verser dans des polémiques puériles  basées sur les individus de leur provenance.

« Le député Mbindule Mitono doit savoir que chaque  village s’équivaut, et aucun,  le sien soit-il,  ne peut être prétendu  meilleur ou supérieur  aux autres », suggère le communiqué.

Retenez que ce communiqué a été signé par des ressortissants du groupement  Malio ; citons dans la foulée le Professeur Muhindo Mughanda, Edgar Mateso, l’honorable Jules Vayikehya, Van Germain Katsiwa et Maximin Muhamba.

En réaction Alain Lusi, proche du député Mbindule Mitono, en réaction dit ne pas se retrouver dans ces accusations.

Pour lui, la déclaration est une émanation des politiciens qui profitent du meeting du député Mbindule Mitono afin de lancer leur structure.

Dans son meeting, le député a fustigé l’attitude de certains ressortissants de Malio notamment du village de Mabuku et se trouvant à Butembo en les accusant ouvertement d’avoir trempé dans le détournement des fonds alloués à la réponse à Ebola. Il a souligné qu’ils vont finir en prison comme tel a été le cas pour le ministre de la santé de l’époque, Dr Oly Ilunga, condamné pour cinq ans de prison avoir détourné l’argent destiné à combattre Ebola dans la parie Est de la RDC.

Georges Kisando Sokomeka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *