Butembo/Seet-in du SYECO : Les enseignants demandent au gouvernement de ne pas favoriser l’exode rural dans le secteur éducationnel par la disparité salariale

Butembo/Seet-in du SYECO : Les enseignants demandent au gouvernement de ne pas favoriser l’exode rural dans le secteur éducationnel par la disparité salariale

Une vingtaine d’enseignants affiliés au SYECO Butembo Lubero ont réalisé un seet-in au bureau de la province éducationnelle Nord-Kivu II le jeudi 22 Octobre 2020.

Cet seet-in est intervenu vers 12 heures et a été la chute d’une marche partie du bureau du syndicat. Arrivés à ce bureau, les enseignants ont chanté des chansons de motivation et réciter toutes leurs revendications. Je vous propose d’écouter Jean Kaposo, un conseiller technique au SYECO Butembo-Lubero.

 « Nous demandons au gouvernement de ne pas favoriser l’exode rural dans l’éducation. Car quand le gouvernement paie bien les enseignants des chefs-lieux, nous pourrions être tentés d’abandonner nos enfants dansnotre province éducationnelle pour la ville de Goma par exemple. », avertit Jean Kaposo. Avant d’ajouter que : «  En janvier nous étions payés au taux de 1700 FC le dollar. Aujourd’hui, le salaire reste au même taux alors que l’on perçoit les taxes au taux de 2000 Fc. »

Apres ces mots les enseignants se sont assis à même le sol sous un soleil ardent en attente d’être reçu par le responsable de la province éducationnelle. Ce dernier venait de s’absenter de son office juste à l’arrivée des enseignants.

Signalons tout de même que cette grève n’a pas une sérieuse incidence sur la rentrée scolaire car les cours ont bel et bien lieu dans plusieurs écoles tant publiques que conventionnées en plus des  privées.

 HERVE MUKULU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *