Nord-Kivu : flambée des cas de Covid-19 dans les pays voisins, la vigilance doit être de mise (Min. Prov. Santé)

Nord-Kivu : flambée des cas de Covid-19 dans les pays voisins, la vigilance doit être de mise (Min. Prov. Santé)

Les cas de Covid-19 sont en nette croissance en province du Nord-Kivu. Inquiétude exprimée par le ministre provincial de la santé au cours d’un point de presse animé ce lundi 2 novembre 2020 en ville de Butembo.

Docteur Nzanzu Salita déplore le relâchement des mesures barrières pendant que certains pays voisins de la RDC connaissent une flambée des contaminations au nouveau coronavirus. « Le Kenya enregistre actuellement 55 milles cas et l’Ouganda 12 milles cas. Nous savons combien plusieurs de nos compatriotes fréquentent ces pays », a-t-il fait savoir.

Au Nord-Kivu, depuis vendredi 30 Octobre 24 nouveaux cas ont été notifiés. « Une moitié de ces cas concerne la partie Sud et une autre le Grand-Nord », explique le ministre de la santé en province.

Trois en zone de santé de Butembo, trois en zone de santé de Musienneet un cas à Katwa.« La pandémie n’est pas finit. Contrairement aux semaines passées, on constate qu’il y a augmentation des cas. La moyenne était de douze cas mais pour le moment le nombre a doublé », prévient le ministre.

Dr NzanzuSalitadéplore le relâchement des mesures barrières. Le virus circule encore dans la communauté.

« C’est vrai que certains se disent que j’ai été testé positif mais rien ne m’est arrivé. C’est vrai 80% des malades ne présentent aucun signe mais n’oublions pas qu’ils  contaminent, donc peuvent transmettre la maladie », ajoute-t-il. 

Pour le ministre de la santé, en juillet la situation était macabre à Butembo au regard de la flambée des contaminations. Il ne faut pas y revenir, a lancé Dr Salita.

Il réitère le respect des mesures barrières. Il insiste sur le respect du nombre des passagers dans le transport à commun et privé. « Dans le véhicule, ne fermez p         as les vitres afin de permettre la circulation de l’air », exhorte-t-il.

Docteur Salita se félicite tout de même du fait qu’aucun malade n’est sous respirateur ou sous oxygénation sur les 59 malades pris en charge en province du Nord-Kivu. La surveillance et la prévention doivent être observées sans faille exhorte l’autorité ayant la santé dans ses attributions au Nord-Kivu car sur 100 voyageurs, un est testé positif au coronavirus au Nord-Kivu conclu Docteur Nzanzu Salita.

Georges Kisando Sokomeka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *