Butembo: le taux de  mortalité lié aux AVC est de loin supérieur aux études antérieures africaines (article   des ressortissants de la faculté de médecine de l’UCG)

Butembo: le taux de mortalité lié aux AVC est de loin supérieur aux études antérieures africaines (article des ressortissants de la faculté de médecine de l’UCG)

Une équipe des scientifiques  ressortissants de  la faculté de médecine de l’Université Catholique du Graben, UCG Butembo,  en province du Nord-Kivu vient de publier les résultats de leur recherche   portant sur les facteurs de risque de mortalité chez les patients avec Accident Vasculaire Cérébral. C’est dans la prestigieuse revue Pan African Journal, Clinical Medecine que ces recherches ont été publiées le 07 décembre 2020. 

Cette recherche  a été réalisée rétrospectivement de 2016 à 2020 dans différents hôpitaux de la ville de Butembo.

« Parfois nommé “attaque cérébrale”, l’accident vasculaire cérébral (AVC) correspond soit à l’obstruction, soit à la rupture d’un vaisseau sanguin dans le cerveau. Il peut survenir à tout âge chez l’adulte. En raison du risque de dommages irréversibles sur le cerveau, il s’agit d’une urgence médicale absolue qui nécessite une prise en charge immédiate par une équipe multidisciplinaire », explique Docteur Kamabu Larry,  membre de l’équipe scientifique en spécialisation en neurochirurgie à MakerereUniversity de l’Ouganda.  Le but de cette étude était d’identifier les facteurs associés à la mortalité par AVC dans la région Est de la RDC.

Il ressort de cette étude que la mortalité par accident vasculaire cérébral est élevée, 57 des 180 patients échantillonnés  soit 31,7%. « Plusieurs facteurs ont été significativement associés à cette mortalité, notamment les AVC hémorragiques, l’arrivée tardive à l’hôpital plus de 24h, l’âge avancé, la non-observance des traitements antihypertenseurs et antidiabétiques, les AVC récidivants, ainsi qu’une prise en charge tardive », révèle Dr Larry Kamabu.  Il ressort de cette recherche que le taux de la mortalité due à l’AVC à Butembo est supérieur aux études antérieures africaines.

L’équipe des chercheurs conseille  au médecin traitant d’apprendre  à la population à reconnaître les premiers signes cliniques souvent négligés, et à consulter directement un centre approprié pour éviter tout retard de traitement et le pire pronostic.

Dr Larry Kamabu lance un vibrant appel aux autorités compétentes pour faciliter la  création d’une « stroke unit » dans un le milieu, une unité pour l’optimisation de la prise en charge des patients AVC.

Georges Kisando Sokomeka

One thought on “Butembo: le taux de mortalité lié aux AVC est de loin supérieur aux études antérieures africaines (article des ressortissants de la faculté de médecine de l’UCG)

  1. Les publications en médecine, économie et gestion, politique doivent être abondantes. Cette étude en AVC publié par le Dr Larry Kamabu devra être bien soutenue et rendue. Néanmoins, nos autorités de santé et nos leaders politiques doivent y travailler sérieusement pour rendre faisable l’implantation du centre”STROKE UNITE” dont a parlé Dr Larry Kamabu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *