Entreprenariat : une jeune agronome ressortissante de l’UCG crée une start-up innovante dans l’agroalimentaire à Goma

Entreprenariat : une jeune agronome ressortissante de l’UCG crée une start-up innovante dans l’agroalimentaire à Goma

Encourager les jeunes à entreprendre. C’est ce que fait Ingénieure Annie Bira, une ancienne de la faculté des sciences agronomiques de l’UCG à qui l’entrepreneuriat commence à sourire à Goma où elle vit. Elle dit se servir de ce qu’elle a reçu comme formation à l’UCG dans la transformation des produits agricoles.

Annie Bira ne s’empêche pas d’inviter les jeunes à venir en sciences agronomiques parce qu’après une formation dans cette faculté, il va de soi que les connaissances apprises peuvent être transformées en richesse.

Ingénieure Annie Bira a finie en chimie et industries Agricoles, un des départements de la faculté des sciences agronomiques à l’UCG, et déjà, en moins de deux ans, elle met en place une entreprise qui lui réussit. Annie Bira, passionnée de l’agroalimentaire a déjà sa petite entreprise la MAMA, Maison d’Appui aux Ménagères Avisées, installée à Goma.

Elle brosse les principales activités de son entreprise. «  J’essaie de me spécialiser dans la production des farines infantiles, farine de soja, de banane pour les diabétiques et les malades, je fais aussi la préparation des sésames au miel, la myciculture avec la production des semences des champignons, aussi production des champignons », explique-t-elle.

Ingénieure Annie reconnait ses aptitudes à la formation reçue à l’UCG et aux premiers pas de sa mère. «  Au département nous avons beaucoup des cours de transformation des produits agricoles et cela a susciter en moi de faire quelque chose. Et en cherchant ce que je pouvais créer, je me suis référée à ce que faisait ma mère. Ma mère aussi produisait des farines. Moi j’y aie apporté une touche dans l’amélioration de la qualité », tient à préciser Annie Bira.

L’un de ses produits les plus prisés, le sésame au miel. Si les vertus du miel sont connues, celles du sésame ne le sont en tout cas pas du grand public. « L’amélioration du fonctionnement cardio-vasculaire, la réduction du taux de mauvais cholestérol, l’amélioration du système artériel, l’amélioration du système nerveux ici les professeurs, les étudiants qui travaillent trop et qui ont parfois des nerfs tendus se retrouvent…», ajoute Ir Annie Bira.

Les produits de cette ancienne de l’UCG sont en vente en ville de Goma dans plusieurs points de vente, boutiques et alimentations.

A Butembo, une seule adresse est encore disponible, l’immeuble Kisumba sur la rue Julien Paluku, en diagonal avec la Coopec Coodefi à l’étage.

Annie Bira encourage les jeunes à venir s’inscrire à l’UCG, et selon elle, la qualité de la formation est un ingrédient important pour réussir dans la vie.

Emmanuel Kateri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *