Butembo : deux miliciens  tués par l’armée à l’issue de l’attaque de la centrale d’Ivugha

Butembo : deux miliciens tués par l’armée à l’issue de l’attaque de la centrale d’Ivugha

Des hommes armés identifiés comme des miliciens maï-maï ont attaqué mais succès ce mercredi 06 janvier 2021 la centrale hydroélectrique d’Ivuha,  exploitée par la Société Energie du Nord-Kivu (ENK) à Butembo.

Le maire de Butembo informe  que c’est autour de 22h30 que les assaillants assimilés aux miliciens Maï-Maï ont lancé l’assaut contre cette position avant d’être vite épousés par l’armée.   Au cours des échanges des tirs, 2 rebelles ont été neutralisés, une arme en feu en plus d’autres armes blanches récupérées.

 Le maire Mbusa Kanyamanda qui salue la bravoure des FARDC reconnaît que Butembo n’est pas écarté du danger vu que cette ville est à proximité de la région de Beni secouée par l’activisme des rebelles ADF.

« La ville est surplombée par beaucoup d’inciviques. Nous savons que Beni connait un activisme des rebelles ADF et dernièrement la prison de Beni a connu une évasion massive des détenus. Il nous a été communiqué à l’issue de la réunion du conseil urbain de sécurité  qu’il  y a eu des arrestations des ADF et quelques évadés. D’ici là nous allons les présenter  à la population », a expliqué Me Sylvain Mbusa Kanyamanda

Pour sa part, Antony Claverie,  le directeur des opérations de la société Énergie du Nord-Kivu  rassure que la centrale et tout son équipement sont restés intacts. Ils félicitent à leur tour le travail des services de sécurité.

« La centrale n’a pas été touchée. Les autorités ont réagit en conséquence. Il y a pas lieu de s’en inquiéter   », se réjouit Antony Claverie.

L’attaque de la nuit dernière est la troisième depuis l’installation de  la Centrale hydroélectrique d’Ivugha  depuis son installation.

L’attaque de la nuit dernière est la troisième depuis l’installation de  la Centrale hydroélectrique d’Ivugha. Pour rappel des violents affrontements ont opposé la soirée du dimanche 3 décembre 2020, les FARDC  à un groupe des miliciens maï-maï, non encore identifié jusqu’à présent dans la localité de Kivugha, au Nord-Ouest de Butembo.

D’après Antony Mwalushay, porte-parole des opérations Sukola1 au cours des affrontements trois miliciens maï-maï, ont été capturés par l’armée régulière.

Georges Kisando Sokomeka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *