Butembo-bouclage plaque : les motards  résistent de  payer la plaque alors que l’ATAMOV opterait  pour la paie par   flotte

Butembo-bouclage plaque : les motards résistent de payer la plaque alors que l’ATAMOV opterait pour la paie par flotte

Le bouclage pour l’achat obligatoire de la plaque d’immatriculation des motos  vient d’être lancé  en ville de Butembo. Ce contrôle concerne les privés car l’Association des Taxis Motos et Voitures, ATAMOV,  aurait trouvé  un arrangement avec la Direction Générale des Recettes du Nord-Kivu, DGR-NK. Pourtant les motards disent ne pas être au courant de cet arrangement et refusent d’acheter la plaque. Ils exigent que l’Etat face d’abord son travail, celui du rétablissement de la paix et la sécurité dans la région de Beni.

Les conducteurs des motos privés été arrêtés ce jeudi 7 janvier clament leur innocence. Ils disent qu’ils n’étaient pas au courant que le bouclage devrait  commencer en ce jour  et demandent un peu plus  de temps pour être en ordre.

 « Nous n’étions pas au courant que le bouclage a commencé. S’ils peuvent nous accorder quelques jours pour trouver cet argent, ca va nous arranger », supplie un jeune homme qui regarde sa moto acheminer à la fourrière par un agent de la  Police de Circulation Routière sur Rue d’Ambiance.

Les motards ne sont pas encore concerné par ce bouclage car l’ATAMOV paye par flotte nous a renseigné un agent de police commis au contrôle.  Les motards,eux, se disent ne pas être concernés ni par cette plaque ni par cet arrangement. Ils exigent la paix comme contrepartie de cette taxe.

 « Cet arrangement est faux. Car nous ne sommes pas au  courant. L’ATAMOV ne peut pas prendre des arrangements sans nous informer nous les motards », s’exclame le motard Katembo Samy KTM du parking La cathédrale.

 Il ajoute : «  Nous voulons que l’Etat face sa part et nous nous ferons la nôtre. On ne peut pas travailler pour eux. Nous sommes dans l’incapacité de payer la plaque car il n’y pas de paix à Beni », se plaint-il.

Ces motards du rond-point cathédral soulignent que c’est pour les mêmes raisons qu’ils ne paient plus l’assurance.  Nous avons tenté de contacté les responsables de l’ATAMOV sans succès. Nous y reviendrons dans les prochaines éditions.

Retenez qu’à l’issue d’un accident de circulation enregistré mercredi soir au pont Cap Kalimbuta deux personnes sont décédés dont une femme et son enfant. Le conducteur de moto qui les transportait a été grièvement blessé.  

HERVE MUKULU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *