JM de la langue Hindi/Il n’y a ni tribalisme ni racisme à Butembo : témoignage de ASLMAN alias KAMBASU, indien résident en RDC depuis 20 ans

JM de la langue Hindi/Il n’y a ni tribalisme ni racisme à Butembo : témoignage de ASLMAN alias KAMBASU, indien résident en RDC depuis 20 ans

Le 10 janvier de l’année est consacrée à la journée mondiale de la langue hindi. A cette occasion, la Voix de l’Université Catholique du Graben est allée à la rencontre de la communauté indienne vivant dans la ville de  Butembo, en province du Nord-Kivu, Est de la RDC.

Monsieur Aslam Narsingani à qui on a donné le nom nande de Kambasu(ndlr deuxième fils de la famille ) est l’un des plus anciens membres de la communauté indienne à Butembo où il s’est installé en 2000. 

Selon lui, il est arrivé en RDC via l’Ouganda où il exerçait le commerce.

« J’ai été encouragé par les amis congolais    à venir m’installer ici à Butembo. Une ville que j’adore pour son hospitalité », a lancé monsieur Aslam en Swahili, une langue qu’il maitrise parfaitement.

Il  dément les accusations qu’il juge des fausses à l’endroit de      la communauté nande taxée de   tribalisme et de racisme.

« C’est faux. Les habitants de Butembo ne sont pas tribalistes. Depuis que je suis là, suis en parfaite collaboration avec tout le monde. Je n’ai aucun problème. Il s’agit d’un peuple formidable », explique Aslam qui œuvre dans le secteur de l’exportation du cacao et du quinquennat.

Les enfants de ce sujet indien qui passent le gros de leurs vacances à Butembo parlent parfaitement le Swahili et se débrouillent pour s’exprimer en  Kinande.

Plusieurs des  agents de Sarah Pharmacy, l’entreprise de Aslam, basée sur Avenue Bukavu parlent parfaitement la langue hindi.

Retenez que la langue Hindi est la 4ème langue maternelle de notre planète, après le Chinois, l’espagnol et l’Anglais.

Georges Kisando Sokomeka

One thought on “JM de la langue Hindi/Il n’y a ni tribalisme ni racisme à Butembo : témoignage de ASLMAN alias KAMBASU, indien résident en RDC depuis 20 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *