21 juin 2021

LA VOIX DE L’UCG

La Radio Intelligente

Etat de siège : Me Deo Nyamwisi demande au gouverneur militaire du Nord Kivu de quitter le confort dans lequel il a été accueilli à Goma pour Beni

A quelques jours de la fin de la période d’Etat de siège décrété au Nord Kivu et en Ituri par le président de la république, des voix s’élèvent pour dresser un premier bilan. Il n’y a pas encore des résultats palpables sur terrain car l’ennemi tue encore estime Maitre Déogratias Nyamwisi, avocat au barreau de la Tshopo. La population attend les résultats car après l’Etat de siège ne devrait pas être comme avant l’Etat de siège estime Maitre Déogratias Nyamwisi.

Le 06 juin prochain expirera la période d’Etat de siège décrétée par le président de la république. Félix Tshisekedi a cependant demandé au parlement la prorogation de la mesure de l’Etat de siège pour les 15 prochains jours dans ces deux provinces. Un certain pessimisme se lit dans le chef de certains analystes de la situation. Le cas de Me Déogratias Nyamwisi qui demande au gouverneur militaire du Nord Kivu de quitter le confort dans lequel il a été accueilli à Goma pour venir gérer la situation sur terrain.

‘‘ Nous avons besoin des résultats palpables. Nous ne voulons pas que avant l’Etat de siège soit égal à après l’Etat de siège. Vous savez que depuis que le gouverneur militaire a été nommé, il ne s’est jamais rendu à Beni. Cela inquiète la population qui a hâte de voir cette situation passer. Il serait mieux que le gouverneur militaire quitte le confort de Goma et qu’il rejoigne Beni. Sa mission est principalement sécuritaire. Sa mission c’est de ramener la paix dans cette partie de la république. Nous continuerons toujours à soutenir notre armée. C’est la seule que nous avons.’’

Par ailleurs, Maitre Deogratias Nyamwisi demande aux députés de voter le plus tôt la loi sur les circonstances exceptionnelles. Cela éviterait tant soit peu des exagérations dans les mesures que prendront les autorités militaires contre les libertés des civils.

‘‘ Vous savez, c’est la première fois que nous vivons pareille situation. Je pense qu’il y a urgence de voter et promulguer la loi sur les circonstances exceptionnelles. Il faut un plan, il faut des mesures légales. Comment les institutions vont fonctionner. Vous savez, s’il n’y a pas de résultat pendant l’Etat de siège, la confiance entre la population et l’armée va s’effondrer. Aussi, il n’est pas exclu que dans la loi, on conçoive cet Etat de siège en tenant compte des réalités congolaises. Les résultats qu’on attend c’est que la population retrouve la paix, mais aussi que l’Etat de siège ne soit pas un poids pour elle’’, explique Me Deo Nyamwisi.

Maitre Nyamwisi estime que la mesure de l’Etat de siège n’est pas en soit mauvaise et appelle les habitants à la soutenir. Il veut cependant qu’elle produise les effets attendus de cette mesure. Ce fils de Beni exprime enfin sa compassion avec les victimes des massacres de Beni et celles de la dernière éruption du volcan Nyiragongo.

Emmanuel KATERI

LIVE OFFLINE
track image
Loading...
×

Salut! Nous sommes la rédaction de la radio intelligente, la Voix de l'UCG. Si vous avez de nos services (Pub, Réportage, Magazine,...), veiller nous contactez.

× Votre préocutation svp!