Butembo : L’artiste musicien Mista Poa a été transféré au parquet

Butembo : L’artiste musicien Mista Poa a été transféré au parquet

L’artiste musicien Mista Poa a été transféré ce samedi 22 février 2020 au parquet après sa première nui de détention dans  la geôle de la commune Kimemi. Il est reproché à cet artiste l’infraction d’imputation dommageable, selon son conseil Me Jean-Marie Vianney Kanzira. « Selon les informations que nous avons eu, il est détenu pour l’infraction d’imputation dommageable », explique t-il à La Voix de l’UCG. Me Kanzira dit ignorer le plaignant dans ce dossier. Les sources proches du parquet renseignent que Mista Poa est poursuivi pour avoir nuit à la réputation d’un  opérateur économique   dans ses notes vocales sur WhatsApp. Et ce dossier date de plus d’un an. Son  conseil répond « Dire que c’est à cause  des clashs qu’il aurait fait à travers des réseaux sociaux, là je ne sais pas ce   dont vous parlez. Déjà faire allusion à ce qui est dans les réseaux sociaux c’est aller vite en besogne. Ce qui entre dans des réseaux sociaux, on ne sait  pas qui en ait l’auteur. Et depuis qu’il est arrêté il n’a pas encore comparu. On ignore également le plaignant, a expliqué Me Kanzira. Il s’inquiète de la détention de son client au parquet pendant que les magistrats sont en grève depuis deux semaines sur l’ensemble du territoire national. «  On ne sait s’il y avait flagrance pour que le mouvement de grève soit levé et que Mista  Poa soit arrêté. Nous espérons qu’il y a des très bonnes raisons pour qu’il soit ainsi arrêté »,  déplore Me Kanzira. Des sources proches du dossier font savoir que le plaignant dans ce dossier  serait l’opérateur économique Bakwanamaha Gérôme Jerryson. Son avocat n’a ni confirmé ni infirmé cette information.  

Pour rappel  Mista poa est revenue  de Kampala depuis mardi 18 Févier pour participer aux obsèques de sa mère décédée la veille.  Il a été arrêté après l’ensevelissement de cette dernière à Butuhe vendredi 21 Février. Dans l’une de ses publications, avant son arrivée à Butembo, Mista Poa présentait déjà ce qui l’attendait et a écrit   : « Donnezmoilachanced’enterreraumoinsmamère, mêmes’ilfautquematêtesoitsacrifiée, jevousensupplie ». Pour rappel, Mista Poa s’est souvent  autoproclamé à travers  ses publications en ligne  comme étant le Président Mondial de la Jeunesse Nande. Une casquette sous laquelle il publiait souvent des clashs  audios sur WhatsApp   contre certains opérateurs économiques et notables de Butembo et Beni.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *