Butembo : L’incident ayant conduit à la mort de Dady est un acte involontaire survenu pendant la patrouille diurne de l’armée, « Commandant »

Le Commandant du 33 10e régiment basé à Butembo est revenu sur les circonstances du décès de Byngaba Dady, étudiant en deuxième année de licence en Architecture  à l’Institut des Bâtiments et Travaux Publics “IBTP Butembo” qui a été atteint par une balle tirée par un militaire FARDC le mardi 17 Mars.  

 Dans un message partagé sur les réseaux sociaux ce mercredi 18 mars 2020, le Colonel Ombeni Copernic  tiens à préciser que l’incident  ayant conduit à la mort de Byngaba Dady est un acte involontaire.

« Ces éléments des FARDC étaient dans leur mission ordinaire de patrouille diurne dans les quartiers les plus chauds de la ville, et se sont heurtés à des barricades érigées par des verandistes  [ndlr membres du groupe de pression Veranda Mutsnga] du Quartier Kimbulu  vers la cellule Saba non loin de l’IBTP. Et c’est en voulant dégager les voies de passage que les manifestants les ont agressé [ndlr patrouilleurs ] par les jets des pierres, et du coup une balle perdue tirée par un militaire pour leur dispersion va entraîner la mort du défunt », explique le Colonel Copernic.

Il souligne que  l’armée n’a jamais intervenu dans un quelconque dossier d’exécution de jugement rendu par les cours et tribunaux dans les conflits fonciers pour le déguerpissement, ni la démolition des maisons des paisibles populations de Butembo qui ne pas notre mission.

Le Commandant du 33 10e régiment basé à Butembo présente toutes ses compassions à  la communauté estudiantine et à la famille biologique du  regretté Byngaba Dady.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *