ENK s’explique sur les coupures intempestives du courant à Beni-Butembo

Les abonnés de la société Energie du Nord-Kivu, se plaignent des coupures intempestives du courant depuis le début de la semaine.

 « C’est une situation compliqué car actuellement on ne peut pas faire plus d’une demi journée sans avoir assisté a plus de 2 coupures du courant et lorsqu’il ya coupure du courant c’est toute la ville que est en obscurité », se plaint un détenteur d’une buvette sur avenue Matokeo.

Les récentes perturbations énergétiques en ville de Butembo comme à Beni sont dus à un check-up de la ligne moyenne tension de la société Energie du Nord-Kivu. Néanmoins, le problème est résolue rassure Philémon  Musavuli, chargé de communication de cette société de fourniture d’énergie électrique en ville de Beni et Butembo.

C’est une panne au niveau d’un transformateur en ville de Beni et un court-circuit   dû à une foudre qui ont occasionné des coupures intempestives du courant souligne Philémon Musavuli, chargé  de communication de ENK tout en rassurant que le problème est résolu.

« Les coupures étaient dû à des problème sur la ligne moyenne tension Butembo-Beni. Des  foudres avaient attaqués nos matériels à Mataba et au niveau de la mairie de Beni. Ça créé des courts circuits mais pour l’instant le problème est décanté. », explique Philémon Musavuli.

Il précise que les mini-coupures de moins de dix minutes sont dues à unsystème d’autoprotection des machines de haute gamme à la turbine. Ce qui justifie qu’il n’ya jamais eu de panne à la turbine. Il précise que les poteaux de transport d’énergie conservent la garantie de 20 ans. Celles qui tombent, c’est en cas de force majeur ou celles appartenant aux particulier et non à la société.
« Un poteau ne peut s’effondre qu’à cas de force majeur lors qu’un chauffard se cogne sur le poteau par exemple. Notre poteau est bien bloqué dans le sol avec un béton. Les poteaux ENK sont bien traités avec une machine que l’on appelle autoclave avec une garantie d’au moins 20 ans. », ajoute le communicateur de ENK.

Quant à la réclamation des détenteurs des cabines téléphoniques le long de la rue et qui sont obligés de se déplacer, aucun d’eux ne payera un deuxième abonnement, précise-t-il.

 « Ceux qui sont touchés par ces mesures de désenclavement de la route sont en train d’arriver à notre bureau. Nous, on s’occupe du déplacement du compteur. C’est une mesure de clémence. », rassure  Philémon Musavuli.

La société ENK maintient les frais de maintenance des compteurs pour le bon fonctionnement de la fourniture électrique à ses abonnées tout en soulignant que son courant est de loin moins cher par rapport à ceux de ses potentiels concurrents.

Hervé Mukulu

46 réflexions sur “ENK s’explique sur les coupures intempestives du courant à Beni-Butembo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *