Butembo : des responsables d’écoles redoutent la perturbation du calendrier scolaire suite à la grève des enseignants

Plusieurs écoles de la ville de Butembo en province du Nord-Kivu  sont victimes des  perturbations des activités scolaires depuis la rentrée des classes 2020-2021. Il s’agit d’une conséquence de la grève illimitée déclenchée depuis le 19 Octobre 2020 par le Syndicat des enseignants du Congo (SYECO). Les autorités scolaires redoutent la perturbation du calendrier scolaire suite à cette situation.  C’est un constat de la Voix de l’UCG ce lundi 26 octobre 2020.

Daniel        Muyisa, Directeur adjoint de l’Ecole Primaire Vungi fait savoir que depuis le début de l’année, les activités  scolaires sont perturbées par la grève des enseignants.

« Avec tout ces désordres, nous n’allons nulle part. On ne sait pas achever toute la matière. Il n’est pas surprenant de rencontrer un enfant de 5eme primaire qui ne connait même  pas écrire son nom. Quel genre d’intellectuel sommes-nous entrain de former » ? s’interroge-t-il.

Des parents d’élèves et écoliers qui se sont confiés La Voix de l’UCG, se désolent de voir le Gouvernement congolais tarder à répondre favorablement aux diverses revendications des professionnels de la craie. Katsuva Alphonse, professeur d’université plaide pour une solution locale.

« Pour essayer de réguler plus au moins cette imbroglio, je propose au gouverneur, aux autorités de l’EPST et aux comités des parents de pouvoir nous faire payer nous les parents, la moitié des frais versés l’année passée pour permettre la prise en charge des enseignants nouvelles unités », propose le Professeur Katsuva.

Retenez que dans certaines  écoles tant publiques que conventionnées  les cours s’y déroulent normalement. C’est le cas des écoles de la vallée de Kavaghendi où fonctionnent une dizaine d’écoles publiques. Les activités se sont bien déroulées ce lundi 26 octobre 2020.

 « Nous sommes entrain de dispenser cours afin d’accompagner nos collègues nouvelles unités qui n’ont aucune autre source de revenue à part les frais  payés par les parents », nous a confié un enseignant.

Plusieurs enseignants payés par le gouvernent reçoivent mensuellement leur salaire  même s’ils sont en grève. Ce qui n’est pas le cas pour les nouvelles unités qui sont prises en charge par les parents, confie cette source.

Pour rappel, c’est depuis le 12 octobre 2020 que le syndicat des enseignants du Congo, SYECO-Butembo, a déclenché un mouvement de grève, pour demander au Gouvernement de prendre en charge les enseignantes nouvelles unités.

Georges Kisando Sokomeka

44 réflexions sur “Butembo : des responsables d’écoles redoutent la perturbation du calendrier scolaire suite à la grève des enseignants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *