Butembo/UCG : la faculté de médecine vétérinaire attire de plus à plus des jeunes (Prof Denise Kibwana)

Les médecins vétérinaires sont des agents incontournables de santé publique. Ils participent à la gestion des épidémies comme elles sont pour la plupart partagées avec les animaux. Les parents l’ont compris, et de plus en plus la faculté de médecine vétérinaire de l’UCG est fréquentée par les jeunes indique satisfaite, madame le professeur Docteur Denise Kibwana, doyenne de cette faculté.

A l’occasion de la fête d’accueil des nouveaux étudiants de la faculté de médecine vétérinaire le weekend dernier, Dr Denise Kibwana n’a pas caché sa satisfaction de voir plusieurs jeunes venir cette année académique s’inscrire dans sa faculté. La médecine vétérinaire, pourtant pourvoyeuse d’une panoplie d’opportunités, n’accueillait que peu d’étudiants. Aujourd’hui, la fréquentation de cette faculté témoigne d’un peu plus de compréhension que les jeunes se font de ces études note Dr Denise Kibwana. En effet, le médecin vétérinaire, au de-là du fait qu’il est consommé par les services étatiques, il est un agent incontournable dans la gestion des épidémies et de tous les problèmes de santé publique mentionne Dr Denise. ‘‘ La médecine vétérinaire constitue dans son entièreté le bouclier de l’humanité. Une petite erreur que commettrait un vétérinaire à la base serait peut-être fatale pour toute une communauté. Je prends une des grandes zoonoses, le charbon bactéridien par exemple. Il suffit de livrer même un petit morceau de viande charbonneuse, et une grande population peut être ainsi contaminée. Et des morts peuvent être comptés. Donc nous n’avons pas droit à l’erreur. Nous devons soigner et les humains, dans la prévention, les animaux et même l’environnement. Nous sommes au centre de l’approche one health. Au niveau de l’environnement par exemple, si on sacrifie un animal atteint d’une maladie qui peut se transmettre à l’homme, et les animaux, et les hommes et l’environnement seront touchés.’’

Les jeunes qui viennent s’inscrire dans cette faculté comprennent l’enjeux dans la profession vétérinaire je crois.

Par ailleurs, ce qui réussit encore mieux au médecin vétérinaire, c’est l’entrepreneuriat insiste la doyenne de la faculté. ‘‘ Les médecins vétérinaires entreprennent facilement dans l’élevage surtout qu’ils connaissent bien l’animal.’’

Le professeur Denise Kibwana indique aussi que les ONG utilisent plusieurs vétérinaires dans des programmes de sécurité alimentaire et bien d’autres. Les ONG environnementales, utilisent les vétérinaires dans des nombreux programmes, les sociétés aussi peuvent avoir recours au médecin vétérinaire comme consultant pour celles qui travaillent dans un domaine qui a un lien avec les sciences vétérinaires… Il invite les jeunes à venir s’y inscrire et gouter aux merveilles de cette faculté et ainsi préparer leur avenir.

Emmanuel KATERI

73 réflexions sur “Butembo/UCG : la faculté de médecine vétérinaire attire de plus à plus des jeunes (Prof Denise Kibwana)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *