UCG-Eaux et Forêts : « Le bois étant une importante ressource en RDC, la jeune génération qui devra le gérer demain doit d’abord le comprendre dans sa nature pour pouvoir l’apprécier, le valoriser et le protéger pour l’avenir. » (Dr Sylvia Ferrari, CIFOR)

Le bois est une source importante de revenu, mais il faut d’abord le comprendre pour pouvoir en tirer l’essentiel par la transformation et par une exploitation durable. C’est le sens que la spécialiste en sciences du bois, Dr Sylvia Ferrari, donne au cours ‘‘d’Introduction à la technologie du bois’’ qu’elle vient de dispenser dans le département des Eaux et Forêts  à la faculté des Sciences Agronomiques de l’Université Catholique du Graben (UCG/Butembo) en province du Nord-Kivu, à l’est de la République Démocratique du Congo. Ce cours explique le comportement du bois vis-à-vis de son emploi. Les futurs Ingénieurs des Eaux et Forêts qui sont formés ont des nombreux défis à révéler, souligne Dr Sylvia Ferrari. Hervé Mukulu l’a rencontré.

Italienne de nationalité, Dr Sylvia Ferrari est spécialiste en Sciences du bois. Sa mission en République Démocratique du Congo consiste à mener des études sur l’exploitation artisanale du bois d’œuvre dans les provinces de la Thsopo, Ituri et Nord-Kivu  au sein du Centre pour la Recherche Forestière Internationale (CIFOR) dont elle donne la visée.

« On est en train de mener des études et des activités  sur la filière de l’exploitation artisanale du bois. L’objectif est d’améliorer la manière de travailler artisanalement le bois. Nous décelons les points faibles de la chaîne des valeurs pour pouvoir aider les exploitants artisanaux. Parmi ces points faibles, on peut citer le cadre légal. Nous appuyons les exploitants artisanaux afin qu’ils puissent arriver à exploiter légalement. Nous appuyons les exploitants pour qu’ils donnent une valeur ajoutée au bois, avec un minimum de transformation. Et encore, il faut trouver un marché responsable qui puisse apprécier et comprendre la valeur ajoutée du bois exploité en RDC à travers l’effort de transformation et de la gestion durable des forêts », explique l’experte.

Le bois est une source de revenu très importante sur lequel devrait compter la RDC qui possède le deuxième massif forestier tropical au monde, avec une biodiversité faramineuse. Néanmoins, pour exploiter rationnellement ce bois congolais, il faut le comprendre. Ce rôle est dévolu aux Ingénieurs des Eaux et Forêts qui sont formés, souligne-t-elle.

« Ce cursus de formation  devrait amener la jeune génération qui devra gérer le bois et ses filières  à comprendre le bois, une des grandes ressources  de la RDC, maîtriser sa nature pour pouvoir l’apprécier, le valoriser et le protéger pour l’avenir par une gestion rationnelle», insiste-t-elle.

Pour que le bois soit réellement cette importante source de revenu pour les congolais, il faudra réorganiser la gestion de la filière et travailler sur la valorisation pour que la transformation se fasse au pays et non dans les pays importateurs, conclue-t-elle.

HERVE MUKULU

 

 

18 réflexions sur “UCG-Eaux et Forêts : « Le bois étant une importante ressource en RDC, la jeune génération qui devra le gérer demain doit d’abord le comprendre dans sa nature pour pouvoir l’apprécier, le valoriser et le protéger pour l’avenir. » (Dr Sylvia Ferrari, CIFOR)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *