Nord-Kivu : les ponts Mususa et Kangothe entrain de céder, risque d’enclavement de Butembo

Le pont Mususa jeté sur la rivière portant le même nom à l’entrée Sud de la ville de Butembo sur la route nationale numéro4 a partiellement cédé. Délabré depuis plusieurs mois, une bonne partie de cet ouvrage s’est écroulée dans la rivière sous le poids de la pluie devenue très régulière actuellement dans la région. Les usagers de cette route et la population habitant les environs redoutent une catastrophe si les véhicules continuent à traverser à ce lieu.

 

L’image que présente ce pont, sur une route nationale, laisse perplexe. Une bonne partie du mur de soutènement s’est écroulée jusqu’à l’intérieur de la rivière. On y aperçoit des décombres  du  béton armé coulé dans l’eau de la rivière. Cet homme, Mutsando Thomas, habitant dans les environs raconte.

« C’est un problème de la pluie, il y avait déjà un trou profond qui recueillait des eaux de pluie, ce qui a provoqué l’écoulement du pont», explique-t-il.

Depuis lundi dernier, jour de l’écoulement de cet ouvrage, les véhicules, y compris les poids lourds, continuent à y traverser. Cela grâce à une portion encore praticable.

« Si les véhicules continuent de  traverser, cela risque de provoquer aussi l’écoulement de la partie inférieure.  Il faut envisager  la suspension du trafic, surtout pour les véhicules poids lourds», s’inquiète Kakule Sikwaya, cantonnier commis à l’entretien de cette route.

Plusieurs fois, des officiers ont inspecté ce pont, mais sans aucune suite. Les usagers appellent à sa réhabilitation le plus tôt, au regard de l’importance que revêt cette route.

« Ce que nous pouvons dire à nos autorités c’est de venir voir ce pont et le réhabiliter le plut tôt possible. C’est quand même une route nationale!», s’exclame  Mutsando Thomas.

Par ailleurs, à l’entrée Nord de la ville, le pont Kangothe est également en voie de céder. Des fissures sont perceptibles sur les culées suite à la pression des eaux débordantes en période des crues. Contacté à ce sujet, le Directeur Technique  de  Jerryson Construction, attributaire des axes routiers Butembo-Lubero et Butembo-Beni, sa concession consiste exclusivement  à l’entretien de la route. La construction des ouvrages d’art tels que les ponts revient dans les compétences de l’Office des Routes en défaut des autorités provinciales.

Jackson SIVULYAMWENGE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *