Ebola-Butembo: les points de lavage des mains connaissent un dysfonctionnent criant

Alors que la ville voisine de Beni enregistre  des nouveaux  cas de la Maladie à Virus Ebola, la Voix de l’UCG constate qu’à tous les points d’entrée de Butembo en province du Nord-Kivu, le lavage des mains est facultatif.

A la barrière de Kangothe, principale porte d’entrée de Butembo sur la route  Beni, l’eau est dans les tanks mais personne ne demande aux voyageurs  de se laver les mains.

« Je suis taximan de l’AMOTA, je viens de Beni et je vais bientôt rentrer. Je constate qu’ici à Kangothe ils n’ont pas encore commencé à exiger aux gens de se laver les mains. Ceux qui veulent le font et d’autres qui s’en foutent passent librement », affirme un taximan membre de l’AMOTA.

Un autre qui se plaint ajoute « C’est effectivement ma crainte, celle de voir la maladie à virus Ebola  ressurgir alors que nous croyions qu’elle était déjà éradiquée complètement. Il faut que des stratégies soient vite mises en œuvre pour que nous soyons épargnées d’Ebola », a-t-il imploré.

Interrogé à ce sujet lors de son briefing à la presse ce mardi, le chargé de communication à la DPS/Butembo, Mumbere Luhavo Daniel avoue qu’il y a encore une légèreté dans les points d’entrée. Mais, il demande à la communauté de remonter les feedbacks sur les aspects à améliorer dans la lutte contre Ebola.

« Au niveau des sites de lavage des mains, les activités ne viennent que d’être amorcées. Mais, c’est vrai, il y a encore une légèreté. Voilà pourquoi nous disons que tout le monde doit participer à la riposte contre cette maladie. C’est-à-dire s’il y a des aspects à améliorer, il faut remonter les feedbacks pour pouvoir améliorer », répond Daniel Luhavu.

La ville de Butembo,  n’a pas encore enregistré de contact à haut risque d’un  cas de la Maladie à Virus Ebola notifiée à Beni,  assure  la division provinciale de la santé, DPS/Antenne de Butembo au cours   d’un briefing à la presse ce mardi 19 octobre 2021.

 

D’après les données épidémiologiques de la DPS, jusqu’à ce mardi 19 octobre 2021, le cumul de cas est de 5 depuis la résurgence de la maladie à virus Ebola dans la zone de santé de Beni.

De ces 5 cas, 2 sont décédés et trois autres sont encore sous traitement. Plusieurs contacts ont été listés en vue de la vaccination et 47 échantillons déjà prélevés sur les contacts à haut risque.

Sivulyamwenge Jackson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *