Butembo : Deux miliciens Maï-Maï neutralisés et deux soldats FARDC tombés lors d’une attaque Maï-Maï à Kyambogho

Deux miliciens Maï-Maï neutralisés et deux soldats FARDC tombés sur le champ d’honneur, tel est le bilan de l’attaque qui a ciblé la barrière de péage de route de Kyambogho, localité du groupement Buyora en territoire de Lubero au sud de Butembo. D’après des témoignages recueillis sur place, c’est au tour de 22 heures locales que les coups de feu ont commencé à se faire entendre. Pour l’administrateur du territoire de Lubero, ceux qui ont mené cette attaque seraient venus des villes de Beni et Butembo.

Les assaillants ne sont clairement identifiés, parce que d’après l’administrateur du territoire de Lubero, le Colonel Donat Mandonga que nous avons trouvé sur le lieu de l’attaque, tous les groupes armés jadis actifs dans le Lubero ont déjà déposé les armes. Il estime que ceux qui  ont mené cette attaque doivent etre venus de Beni et Butembo.

« Dans le territoire de Lubero tous les groupes armées ont déposé leurs armes en entendant le DDRRS. Ce sont des gens qui sont venu de Butembo-Beni qui ont attaqué à Kyambogho.», explique l’AT de Lubero

Bilan, « deux miliciens Maï-Maï tués et deux soldats FARDC tombés sur le champ d’honneur en plus de la perte de 4 armes AK47, un milicien capturé et un autre est à l’hôpital pour des soins » a précisé l’administrateur militaire Colonel Donat Mandonga

Cependant, l’identité des victimes reste controversée. Alors que les sources sécuritaires parlent de miliciens tués, certains habitants de Kyambogho et Musimba, eux, parlent des taximans qui étaient de passage au moment de l’attaque.

La société civile locale demande la délocalisation de la barrière de FONER. Ce n’est pas moi qui ai placé la barrière à Kyambogho, répond l’administrateur de Lubero.

Jackson SIVULYAMWENGE et Hervé MUKULU

2 réflexions sur “Butembo : Deux miliciens Maï-Maï neutralisés et deux soldats FARDC tombés lors d’une attaque Maï-Maï à Kyambogho

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *