Affaire Kamerhe : Crispin Mbindule Mitono mène le combat de libération de Vital Kamerhe condamné injustement (Tsongo Léon)

Les violons ne s’accordent pas au sein de l’Union pour la Nation Congolaise, UNC depuis la condamnation de Vital Kamerhe le mardi 15 à 13 ans de prison ferme par  la cour d’appel de Kinshasa/Gombe dans l’affaire de  détournement des fonds alloués au programme de 100 jours du Président Félix Tshisekedi.  Si Me Jimmy Peruzi Coordonnateur de l’UNC au  Nord-Kivu  appelle le député Mbindule Mitono à la constance et à ne pas cautionner l’injustice contre VK, la réaction de cet élu du peuple n’a pas tardé.

Par l’entremise de Monsieur Tsongo Léon, l’un de ses proches, Mbindule Mitono a fait avoir que son combat consiste à obtenir  la libération de Vital Kamerhe. Ce dernier est victime d’une injustice, reconnait-il. Cet élu du peuple dénonce certains de ses camarades du parti qui cherchent à salir sa réputation pour des raisons de positionnement politique.

« Jimmy Peruzi ne doit pas croire qu’il  peut créer la division entre l’honorable Mbindule Mitono et   son président du parti, l’honorable Vital Kamerhe qui est victime d’une condamnation injuste. Même dans le combat de  Mbindule Mitono figure l’obtention de l’acquittement de Vital Kamerhe »,  explique Tsongo Léon.

Pour rappel,  l’UNC a appelé mercredi 16 juin « aux élus du parti à tous les niveaux de suspendre leur participation aux activités politiques du CACH (Cap pour le changement) et de l’Union Sacrée de la Nation, en ce compris celles du groupe parlementaire CACH jusqu’à nouvel ordre ».  Un mot d’ordre visiblement boudé par le député national Mbindule Mitono, élu UNC à  Butembo, qui a fait savoir le lendemain  à travers son compte twitter  qu’il reste membre fervent du groupe parlementaire CACH et acteur permanent de l’Union Sacrée pour la Nation.

 

Rédaction

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE