Affaire Vital Kamerhe : le députe Crispin Mbindule Mitono boude le mot d’ordre de son parti et déclare sa loyauté au CACH

Des descensions internes au sein de l’Union pour la  Nation Congolaise, UNC, au lendemain de la condamnation mardi 15 Juin  de son leader Vital Kamerhe à 13 ans de prison ferme par  la cour d’appel de Kinshasa/Gombe dans l’affaire de  détournement des fonds alloués au programme de 100 jours du Président Félix Tshisekedi.

L’UNC a appelé mercredi 16 juin « aux élus du parti à tous les niveaux de suspendre leur participation aux activités politiques du CACH (Cap pour le changement) et de l’Union Sacrée de la Nation, en ce compris celles du groupe parlementaire CACH jusqu’à nouvel ordre ».

Un mot d’ordre visiblement boudé par le député national Mbindule Mitono, élu de Butembo pour le compte de l’UNC. « Je reste membre fervent du groupe parlementaire CACH et acteur permanent de l’Union Sacrée pour la Nation. La fin de l’espoir est le commencement de la mort », a-t-il fait savoir dans un tweet  publié ce jeudi 17 juin 2021 sur son compte.

L’UNC  déplore également  l’attitude du président Félix Tshisekedi -son partenaire dans la plateforme CACH – qui « n’a pas fait assez pour permettre à l’Honorable Vital Kamerhe d’accéder à un procès équitable ».

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE