Agri: Inonder l’Ouest de la RDC de la pomme de terre du Nord-Kivu est un indicateur de l’atteinte des objectifs du projet PASA NK (Bruno Kazadi)

La pomme de terre de hautes terres de Lubero et les autres cultures de la région devraient arriver à nourrir les autres villes du pays notamment la capitale Kinshasa. Il en a été ainsi à une période de l’histoire de la RDC. Après le projet PASA, Programme d’Appui au Secteur Agricole, ce sera une bonne nouvelle qu’il en soit encore ainsi souhaite le coordonnateur national de ce projet. Bruno Kazadi l’a dit dans une interview accordée à La Voix de l’UCG à la fin de la formation sur le ‘‘management d’une organisation paysanne tenue à Butembo dans le Nord Kivu ce samedi 08 Mai 2021.

La pomme de terre de Lubero et d’autres produits agricoles ont nourri les villes de l’Ouest et celles du centre de la RDC.Il convient qu’après le projet PASA la production et la commercialisation des cultivateurs s’améliorent et que ces produits remplissent encore les marchés des autres villes du pays.Le Programme d’Appui au Secteur Agricole PASA aura ainsi atteint ses objectifs indique Bruno Kazadi, coordonnateur national du PASA. Bruno Kazadi voudrait même que ces produits subissent une première transformation en vue de leur valorisation sur le marché.

‘‘Toutes les dispositions sont prises dans le cadre de la commercialisation pour que la pomme de terre du Nord Kivu soit amenée à Kinshasa, non seulement à l’état brut comme on essaie de le faire avec beaucoup des difficultés maintenant, mais qu’il y ait ce qu’on appelle des précuits.  C’est-à-dire, qu’elles soient déjà traitées, morcelées et conservées pour qu’on les amène au niveau de grands shops à Kinshasa. Nous sommes sur une étude qui porte sur la préparation des précuits de la pomme de terre, pour qu’elle inonde les marchés de MbujiMayi, de Lubumbashi et tous les supers marchés de ces villes et de Kinshasa’’ informe Bruno Kazadi.

Par ailleurs, le coordonnateur national du PASA s’estime satisfait de la formation qu’il a animéee. Même écho des participants à ces échanges. PalukuKaposho David de la Fopac, une des organisations paysannes partenaires, note : ‘‘ Nous avons été outillés et capacités pour bien gérer nos organisations paysannes. La formation est d’autant plus importante qu’elle va aider à la pérennisation de nos organisations, mais aussi à l’atteinte des objectifs du PASA.’’

Pour Léviane Musiki de la Lofepaco, une autre organisation partenaire du PASA Nord Kivu ‘‘ A partir des stratégies mises en place, notamment la communication et la collaboration avec la base, nous espérons plus d’efficacité pour aboutir aux résultats escomptés du projet PASA Nord Kivu. Cette formation était un besoin fait réel’’reconnait-elle.

 Lydie Kasonia de Ricolto indique pour sa part avoir été assez édifiée pour plus de résultats dans le projet PASA et l’amélioration du management de son organisation.‘‘ Nous allons changer notre façon de diriger les équipes, notre façon de planifier, nous allons nous approprier les acquis et les différents changements au niveau des groupes cibles’’ promet-elle.

Cette formation qui a porté sur le management des organisations paysannes a tiré ses rideaux samedi 09 mai 2021. Elle a duré 3 jours.

Emmanuel Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE