Anniv mort Lumumba : la lutte pour la deuxième indépendance de la RDC consiste à libérer nos consciences (Me Moïse Kikondo, discours d’entrée en politique)

La lutte pour la deuxième indépendance de la RDC doit commencer car l’an 2023 devrait être l’Armageddon pour la RDC. Cette indépendance doit consister à libérer nos consciences et consacrer la victoire du bien pour le mal. Message de Me Moïse Kikondo, Juriste chercheur, lors d’un point de presse à l’occasion ce 17 janvier, de l’anniversaire de la mort du Père de l’indépendance de la RDC. Ce premier discours qui inaugure l’entrée en politique de Me Moïse Kikondo a été tenu à l’UCG. 

Dans ce discours de près d’un quart d’heure, Me Moïse Kikondo fait d’abord l’éloge des Pères de l’indépendance de la RDC, eux qui ont tout donné pour la liberté de ce pays. Ensuite la RDC a sombré jusqu’à tomber dans la honte d’être un pays riche mais qui exporte tout, mentionne Me Moïse.  Une faveur divine inestimable mais dont ne profite pas le peuple regrette-t-il. Me Moïse Kikondo appelle ainsi les congolais à libérer leur conscience, et ce sera la deuxième indépendance de la RDC indique le nouvel acteur politique. ‘‘ Chers compatriotes ? il est temps que nous prenions conscience, d’atteindre ce que nous appelons deuxième indépendance, en libérant nos consciences, en libérant nos esprits de toute chaîne de peur, de toute chaîne de fanatisme, et de toute chaîne partisane, en nous unissant derrière une lutte du bien qui chasse le mal. C’est ainsi que, en ce jour où nous rendons hommage à notre héros national Patrice Emery Lumumba, je vous invite tous à crier avec moi, l’an 2023, c’est l’Armageddon. Parce que cette année, va nous servir d’espace pour mener la lutte du bien contre le mal.’’

Me Moïse Kikondo, considère que la lutte seule pourra libérer notre peuple. Le juriste chercheur indique  qu’il aurait aimé vivre à l’époque de ceux qui ont été en mesure de sacrifier leur vie pour la RDC et appelle les congolais de la génération actuelle à allumer le flambeau de la lutte en prenant l’exemple de Lumumba, Kimba Mvita… Annonçant son entrée en politique en attendant de prendre formellement adhésion dans un parti politique, Me Moïse insiste sur l’abnégation et le sacrifice suprême pour le bien de tous.

Emmanuel KATERI