UCG : Découvrez certaines réalisations de la faculté des sciences agronomiques

Au delà des enseignements, la faculté des sciences agronomiques de l’Université Catholique du Graben UCG offre plusieurs services à la société. Présente dans la recherche, elle a initié plusieurs variétés des pommes de terre et d’autres cultures. Ceci transparait dans l’exposé de l’Ir Sorel Wasukundi, spécialiste de gestion de la biodiversité et enseignant à l’UCG lors de la foire agricole qui a été animée du 30 septembre au 02 octobre 2021 à Butembo.

La faculté des sciences agronomiques de l’UCG rend plusieurs services à la société. Des cliniques des plantes visant à sensibiliser sur les maladies des plantes, en passant par l’encadrement des agriculteurs et des aquaculteurs, cette faculté a produit plusieurs variétés de pomme de terre et d’autres cultures, lesquelles sont consommées dans la région.

‘‘ Il y a des variétés qui ont été créées au sein de la faculté. Il y a par exemple la variété Valimunzigha, qui porte le nom du créateur , la variété UCG, … l’UCG offre en faite une panoplie de services à la communauté. Je pense par exemple aussi à ce que font les agro chimistes.’’

Par ailleurs, il y a à l’UCG une collection génétique des bananiers regroupant près de 130 variétés. C’est la première de l’Afrique centrale selon certaines sources. Au delà de celle-ci, la faculté des sciences agronomiques de l’UCG dispose d’une collection d’insectes indique Sorel Wasukundi.

‘‘ Nous avons au niveau de la faculté une collection d’insectes, vous savez en agriculture les insectes représentent un grand défis pour la production agricole. Nous collectionnons ces insectes là parce qu’on s’est déjà rendu compte que les insectes ne sont pas bien connus ici chez nous.’’

Bien plus, il y a à la faculté des sciences agronomiques de l’UCG un herbarium. Ir Sorel dans son exposé a dit à quoi il est utile.

‘‘ Nous avons également un riche herbarium où nous présentons des échantillons des plantes. Or vous savez les plantes ont plusieurs vertus notamment des vertus médicinales, alimentaires et autres. Beaucoup des plantes ne sont pas connues. C’est pourquoi la faculté a initié ce herbarium, une sorte de bibliothèque des plantes où nous présentons des échantillons de plantes.’’

Ces espaces de recherche allient sciences, recherches et services à la société et sont mis aussi bien à la disposition des étudiants pour qu’ils y apprennent des connaissances que de la société qui en tire des avantages sociaux attendus d’une faculté des sciences agronomiques.

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE