« Au sein des écoles où tous les enseignants sont pris en charge par l’Etat, les parents ne peuvent payer aucun rond », Directeur EPST Nord-Kivu II

Le directeur de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique EPST Nord Kivu II, menace de sanctionner les chefs d’établissement scolaires qui violent l’instruction relative à la gratuité de l’éducation.

Adaku Dawa Yosé met en garde les chefs d’établissements scolaires qui continuent à percevoir des frais indus auprès des parents, en violation de la mesure de la gratuité scolaire  dans son entité qui couvre les territoires de Lubero et Beni et les villes de Butembo et Beni.

Des sanctions sévères seront infligées aux récalcitrants, prévient le patron de l’EPST. Adaku Dawa Yosé l’a dit lors des cérémonies de la montée des couleurs nationales le lundi 03 Février 2020 à l’hôtel de Ville de Butembo.

«Ce qui s’est fait à l’institut Kavaghendi et Byambwe, c’est de l’incivisme. Arriver à saboter le symbole de la nation ! C’est grave. Je salue l’attitude des autres chefs d’établissements suspendus, et qui ont gardé leurs apaisements. Mais ceux qui veulent se servir de la force pour penser qu’ils seront réhabilités, l’Etat reste l’Etat», a dit Adaku Dawa Yosé.

Il  invite les parents à accuser tous les chefs d’établissements qui chassent leurs enfants de l’école, au motif qu’ils n’ont pas payés. «Au sein des écoles où tous les enseignants sont pris en charge, les parents ne peuvent payer aucun rond», a conclu le patron de l’Epst Nord Kivu II.

En rappel, Environ 97 milles enseignants non payés ont reçu leur premier salaire au mois de janvier 2020. La promesse du chef de l’Etat à l’endroit des nouvelles unités devra se matérialiser prochainement. Ils sont en train d’être recensés en vue d’une éventuelle paye annoncée au mois d’avril, informe le directeur de la division provinciale de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique EPST Nord Kivu II.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE