Beni :Une ONG regrette que le Nord-Kivu ne figure pas sur l’agenda de la représentante du HCNUDH

L’organisation Convention pour le respect des droits humains CRDH se réjouit de l’arrivée de la représentante du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme HCNUDH en sigle dans la République Démocratique du Congo pour s’enquérir des graves violations des droits de l’homme à l’Est du pays.

 Dans un communiqué de presse rendu public ce jeudi 23 janvier 2020, la CRDH estime qu’en province du Nord-Kivu et celle de l’Ituri, il y a nombreuses violations des droits fondamentaux allant des meurtres aux pillages, incendie des maisons, des et autres.

 Pour cette organisation de défense des droits humains, ces angoisses ont provoqué le déplacement des milliers des civils dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Selon la Convention pour le respect des droits humains, seul le Nord-Kivu a enregistré plus de trois milles (3000) morts identifiés et plus de milles (1000) disparus, sans compter des villages mis à feu mais aussi des contrées abandonnées et certains orphelins.

La CRDH déplore le fait que la représentante du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme ne s’est pas rendu au Nord-Kivu précisément dans la ville et territoire de Beni où la population est victime des massacres.

Elle estime ensuite qu’il serait utile que le HCNUDH vienne également au chevet de toutes les victimes et qu’il se rende compte des graves violations des droits de l’homme dans cette partie de la RDC.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE