Beni : la dernière embuscade des combattants ADF s’est déroulée près d’une base de la MONUSCO vers Mamovo (SOCIV)

Les rebelles présumés de l’ADF ont tendu une embuscade aux usagers de la route Oïcha-Mamove à Malibo ce mercredi 14 avril. Au cours de cette nouvelle attaque, trois personnes ont été tuées à côté de deux blessés et plus de huit civils enlevés.

La  société civile du secteur de Beni-Mbau explique  que l’attaque a eu lieu près d’une base de la Mission d’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO).

« L’attaque a eu lieu près de la base de la MONUSCO, c’est vers Mamove. Sur place trois civils sont décédés dont le couple Kizito, habitants d’Oïcha et une femme. À part cela, une voiture a été incendiée, deux autres personnes ont été blessées et environ 8 prises en otages par les assaillants », a déclaré Kakule Nzingene, rapporteur de la société civile locale.

Depuis le 05 Avril 2021la synergie des associations et mouvements citoyens a appelé  à dix jours sans activités à Butembo Beni et Lubero pour exiger le retour de la paix et le départ de la Monusco pour inaction à mettre fin aux massacres des civils à Beni.

Lundi dernier, recevant le diplomate Khassim Diagne, numéro 2 de la Monusco, le maire de Butembo a déclaré que les messages des manifestants ont été entendus. Mbusa Kanyamanda a appelé les jeunes à cesser avec des manifestations qui troublent l’ordre public. Cette manifestation intervient donc après le passage dans la ville, du responsable onusien. Khassin Diagne a indiqué avoir entendu les cris de désespoir des habitants, et a rassuré que la Monusco travaille de commun accord avec les autorités congolaises pour élaborer des plans d’opérations robustes pour venir à bout des groupes armés qui endeuillent des habitants, y compris l’ADF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *