Beni : Le cacao récolté dans des champs abandonnés par des civils fait irruption sur le marché « Nouvelle Société Civile»

La Nouvelle Société Civile Congolaise Coordination du territoire de Beni, au Nord-Kivu, dit ne pas comprendre comment les fèves de Cacao sont disponibles sur les marchés pendant que les cultivateurs ont déjà abandonnés  les champs.

Dans une interview accordée à La Voix de l’UCG, Monsieur Moise Kiputulu, coordonnateur de cette structure dénonce  la récolte frauduleuse, des produits champêtres notamment le cacao des populations qui ont abandonné leurs milieux respectifs suite à l’insécurité en  le territoire de Beni. « Il est anormal d’enregistrer  sur le marché  un afflux des  produits champêtres en provenance des zones conflictuelles déjà abandonnées par les occupants », fait savoir Moise Kiputulu.

  Il évoque une complicité probable entre les vendeurs des fèves de cacao et les auteurs de l’insécurité à Beni. « Comment est-ce possible que le cacao se vends dans la localité de Halungupa alors qu’elle est vidée de ses occupants ? », s’interroge Moise Kipululu.

La Nouvelle Société Civile Congolaise Coordination du territoire de Beni invite l’Office National des Produits Agricoles du Congo (Onapac) à donner la  lumière sur l’origine du cacao sur le marché et en assurer sa traçabilité. 

Bovick ONGELI, Correspondant La Voix de l’UCG à Kasindi

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE