Beni : les activités scolaires de nouveau perturbées en sous-division de Bulongo

Les activités scolaires sont de nouveau perturbées dans plusieurs écoles de la sous-division de l’enseignement primaire, secondaire et technique de Bulongo, en secteur de Ruwenzori, dans le territoire de Beni. Cette situation fait suite aux récentes incursions de rebelles ougandais ADF obligeant de milliers de familles à vider leurs villages pour trouver refuge dans les agglomérations supposées sécurisées. 

Suspendues à mainte reprise depuis le début de cette année scolaire en commune de Bulongo, les cours avaient déjà bien démarrés ces quelques derniers mois dans les écoles de cette sous-division.

« C’est surtout en commune de Bulongo où nous avons commencé tardivement les activités, nous avons perdu presque tout le premier trimestre, mais nous avons élaboré un calendrier local réaménagé. Malheureusement, il ne nous arrange pas toujours à cause des dates d’évaluation », déplore Sondirya Dominique, Chef de la sous-division de l’EPST Bulongo.

Malheureusement, regrette encore cette autorité de l’EPST, seulement avec l’attaque de la localité de Musambo la nuit de lundi 4 avril dernier, le calendrier, bien que réaménagé localement, est de nouveau arrêté.

« C’est maintenant, très récemment, à Masambo où les choses ne marchent pas. Nous avons des échos émanant de nos chefs d’établissements qui nous alertent sur la perturbation des activités scolaires à cause de la présence des groupes armés. Ce sont de nouvelles écoles qui viennent s’ajouter à d’autres qui sont en difficultés de fonctionnement», poursuit-il.

Le calendrier déjà réaménagé pour la première fois, les autorités hésitent à le faire pour la deuxième fois sans aucune garantie quant au retour de la paix.

« Pour ce récent cas de Masambo, c’est un peu difficile d’élaborer un nouveau calendrier parce que nous savons combien de temps va durer cette situation. On ne peut pas modifier à tout moment le calendrier », a-t-il déclaré.

Pour rappel, la dernière incursion des rebelles ADF à Masambo, lundi 04 avril dernier, a fait plus de 29 morts,  tous des civils occasionnant un important déplacement de la population.

Jackson SIVULYAMWENGE

 

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE