Beni-sécurité : « Les violences contre la MONUSCO sont lâches, aveugles et sournoises » (Felix Tshisekedi)

Apres une grève anti-MONUSCO de près d’un mois dans le Grand –Nord de la province du Nord-Kivu suivi d’un sit-in des élèves de Beni à la mairie, le Président Felix Tshisekedi a enfin parlé.

Le président de la république Felix Tshisekedi appelle les élèves de Beni à regagner leurs demeures et promet résoudre les problèmes de Beni. Il dénonce la lâcheté et la sournoiserie des violences contre la MONUSCO qu’il estime ne pas être le nez du problème. Au cours d’une émission à la RTNC, il appelle les enfants à ne pas se laisser manipuler par les adultes pour des fins politiques :« A propos de la MONUSCO là aussi je crois que les jeunes gens sont emportés par l’émotion d’une part et je suppose que quelque part il y a de la manipulation des adultes. La MONUSCO est venue en partenaire en RDC pour nous aider à éradiquer les violences, à stabiliser le pays et surtout à protéger les populations.  Je peux comprendre cette expression de ras le bol vis à vis des violences qui se font mais ce n’est pas MONUSCO qui en est le responsable.  Cette violence elle est lâche, aveugle et sournoise. Et on ne la voit pas toujours venir. Et je vous promets chers enfants, entant que père d’abord et ensuite en tant que chef de l’Etat, que j’apporterai des solutions à vos problèmes. Veillez regagner vos foyers et ne vous laissez surtout pas manipuler par des adultes »

Ce même jeudi 29 avril, la police en mis au cachot près de 70  élèves et écoliers en provenances de la cité d’OICHA qui venaient renforcer leurs paires en sit-in illimité à la  mairie de Beni.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE