Butembo : 2 détenus décédés à la prison centrale de Kakwangura où le droit à l’alimentation des personnes privées de liberté est bafoué

72ième anniversaire de la déclaration universelle de droits de l’homme, Colibri RDC Asbl, une ONG de défense de droits de l’homme active à Butembo dans le Nord Kivu, alerte sur les récurrentes violations du droit à l’alimentation des personnes en détention.

Ayant choisie de commémorer la journée mondiale de droits de l’homme sous ce thème spécifique, Colibri RDC ASBL alerte qu’à la prison centrale de Butembo Kakwangura, 2 détenus sont décédés suite aux mauvaises conditions carcérales entre le 20 et le 22 novembre dernier. Dans une déclaration signée par Maitre Richard Ndekeninge, coordonnateur de cette ONGDHil est déploréque ‘‘la RDC a Pourtant ratifié, reconnu ou adopté des textes dont les dispositions lui imposent des obligations précises s’agissant du droit à l’alimentation des personnes privées de liberté’’. Colibri RDC Asbl cite l’ensemble des règles minima pour le traitement des détenus, dites règles Nelson Mandela, la constitution de la RDC ou encore l’ordonnance relative au régime pénitentiaire. ‘‘ s’agissant de la prison de Kakwangura à Butembo, deux faits majeurs d’actualité peuvent être notés : deux prisonniers sont morts à la prison centrale de Kakwangura le 20 et le 22 novembre, suite aux mauvaises conditions carcérales. La prison compte un effectif de plus de 687 détenus pour une capacité d’une centaine des détenus.’’

Colibri RDC Asbl rappelle que les mauvaises conditions carcérales sont constitutives de traitement cruel, inhumain et dégradant. Cette organisation appelle l’Etat à appliquer ses propres textes.

Emmanuel Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE