Butembo : 21 femmes ont retrouvé leur dignité après la campagne de réparation de la fistule organisée par FISPRO

C’est l’ONG Fistula Program, FISPRO DRC,  qui a organisé cette  campagne en ville de Butembo du 13 au 20 mars. Elles sont venues des confins des territoires de Beni et Lubero mais également des villes de Butembo et Beni.  

La fistule, cette maladie des femmes qui se caractérise par l’écoulement par le vagin d’urines voire de la matière fécale de manière incontrôlée et qui indispose énormément la femme jusqu’au point de se sentir discriminée socialement. 

« La fistule, c’est une communication anormale entre le vagin et  la vessie. Elle peut aussi  être une communication anormale entre le rectum et le vagin. C’est comme ça que l’on parle de fistule vésico-vaginale ou de fistule recto-vaginale », Dr Kasereka Wasingya, à la tête des chirurgiens.

 A l’issue de cette campagne,  il se dit satisfait de l’écho positif de cette campagne au sein de la communauté.

« Nous avons enregistré 90  candidates que nous avons aidé. Nous avons effectué 28 opérations en dix jours. 21 femmes en ont été bénéficiaires. Il s’agit d’un record », se félicite-t-il.

L’opération de la fistule  coute chère. Ce sont les femmes rurales qui en souffrent le plus. C’est le pourquoi d’une campagne de chirurgie gratuite, explique Dr Kasereka. Il est  convaincu que plusieurs autres malades résistent de se manifester et se cachent dans la communauté.

C’est pourquoi il les appelle à se faire enregistrer pour la prochaine campagne qui s’annonce à juin prochain à la Clinique Pax Christ.  Retenez que durant ces campagnes, l’intervention chirurgicale, l’internement qui prend deux semaines, les frais transports et la prise en charge psychosociale pour la réinsertion sociale seront aux frais du bailleur.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE