Butembo : accusé de dépenser plus de 2 millions de dollars sans justification, le maire sommé de démissionner (Lucha)

Plus de 2 millions de dollars américains ont été utilisés sans être justifiés dans le circuit de dépenses de la mairie de Butembo pendant les 6 premiers mois de l’état de siège. Ces chiffres ont été révélés ce lundi 21 février 2022 par le mouvement citoyen Lutte pour le Changement. Au cours d’une conférence de presse tenue sur Avenue Mususa, la LUCHA accuse le maire de s’être illustré dans une gestion non transparente de deniers publics et exige sa suspension et celle de toute son équipe.

Dans un communiqué intitulé « Six mois de pillage à la Mairie de Butembo», lu à l’intention de journalistes, la LUCHA présente un rapport détaillé des recettes mobilisées par l’hôtel de ville de Butembo pendant les 6 premiers mois de l’état de siège, et les dépenses y afférentes. Il ressort de ce rapport, après la sommation des écarts, qu’au moins 2 172 000 dollars ont été utilisés sans être justifiés, révèle Jean Pierre Kasma, membre de ce mouvement citoyen.   

« Faisant la somme des écarts, nous avons trouvé 2 172 366,62 dollars, une somme dont l’usage reste inconnu dans la gestion de la mairie de Butembo pendant les 6 premiers mois de l’état de siège, soit de mai à octobre 2021. Cette somme s’ajoute à celle que les gros poissons de la mairie prennent pour leurs propres fins tel que dénombré ci-dessus », lit-on dans ce communiqué.   

Au lieu que la ville bénéficie des grandes actions de paix et de développement, les autorités de l’état de siège utilisent les deniers publics pour leurs propres fins, oubliant même le personnel qui a jusqu’à ce moment 7 mois impayés, fait savoir la LUCHA.    

«Alors que les actions de développement et de paix soufrent, les dépenses injustifiées sont orchestrées par une poignée de quelques personnes. A ce sujet, à la fin de chaque semaine, le mandataire, l’ordinateur, le sous gestionnaire et les trois comptables prennent chacun 300 000 francs congolais ; et certainement sous la bénédiction du chef, (le maire) qui en prendrait plus », poursuit la LUCHA.

Trente un milles 608 dollars détournés par ces six personnalités précitées. Annonçant la poursuite de ses actions pour la levée de l’état de siège, une mesure dont, selon ce mouvement citoyen, l’inefficacité n’est plus à démontrer, la LUCHA exige, avant toute chose, la suspension du maire et un audit sur sa gestion de la ville.

« C’est pourquoi, la LUCHA exige un audit à la mairie de Butembo pour cette période de l’état de siège afin que les responsabilités soient tirées. Cet audit doit être conduit par le ministre national des finances appuyé par l’IGF qui doit s’y mettre sérieusement. Nous exigeons également la suspension du maire de Butembo avec toute son équipe de travail vu que ceux-ci se sont illustrés dans une gestion non transparente des deniers publics », recommande-t-elle.    

Contacté à ce sujet, le maire de Butembo, MowaBaekiTelly Roger, n’a pas souhaité trop réagir à ce qu’il qualifié de « provocations de gens qui n’ont rien à faire ». Dans un entretien hors micro d’environ 5 minutes avec quelques journalistes de Butembo dont la Voix de l’UCG, l’autorité urbaine n’a cessé de s’interroger sur la prétendue somme détournée déclarant qu’il ignore.   

Jackson SIVULYAMWENGE

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE