Nord-Kivu : Ailleurs les gens cèdent une part de leur salaire à cause de covid, chez nous nos députés demandent plus. C’est révoltant (Habitants)

Certains habitants de la ville de Butembo en province du Nord-Kivu ne sont pas d’accord avec la proposition de la hausse des émoluments des députés nationaux. C’est la présidente de l’assemblé National Jeannine MABUNDA qui a  du gouvernement l’ajout de 2.000$ aux émoluments des députés et une augmentation de 50%   de frais de fonctionnement.  

 « Le premier ministre IlUNGA ILUNKAMBA ne doit pas accepter  l’augmentation de la rémunération des députés nationaux qui sont déjà très bien rémunérés et oublier les fonctionnaires de l’Etat et le peuple dans la misère dans une période de crise sanitaire », se plaint un enseignant retraité visiblement énervé par la nouvelle. 

« Les députés touchent, selon ce que je sache 8000 dollars, pourquoi en ajouter 2000 alors que cet argent servirait à autre chose ? »  , s’interroge une vendeuse des friperies au marché central de Butembo.

« Les députés ne servent à rien, ils sont là pour saigner les caisses de l’Etat », dénonce un étudiant en faculté de droit qui invite les élus à renoncer à ces avantages comme cela se fait sous d’autres cieux suite au contexte de Covid-19.

Pour leur part, les députés nationaux via leur présidente Jeanine Mabunda, justifient cette  sollicitation de la  révision à la hausse de leurs émoluments par la détérioration de la conjoncture économique actuelle provoquée par la pandémie de covid-19.

Il convient de rappeler que le premier ministre Sylvestre Ilunga a été saisi de cette requête par  la lettre de la présidente de l’Assemblée nationale, Jeannine Mabunda, du 21 mai 2020.

Ismaël Kabuyaya et Nicole Ndondo

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE