Butembo : après des prouesses en chips et jus bio, un jeune entrepreneur envisage produire de l’huile de palme raffinée

Il y a grande nécessité pour le gouvernement congolais à travers le ministère de l’industrie de penser aux nombreux jeunes entrepreneurs pleins d’initiatives et qui peuvent aider le pays à faire face à ses nombreux défis. Invitation de Pascal Saghasa alias Pisco, jeune entrepreneur et diplômé en chimie agro-alimentaire. Saghasa alias Pisco produit déjà du jus et des chips pour lesquels la touche de finesse se laisse découvrir par le gout délicieux. Nala agro-industrie, c’est le nom de son entreprise.

Ravi carotte-orange ; voilà comment on appelle ce jus que produit Pisco Saghasa depuis 10 mois. Cocktail unique pour un jus bonne saveur que la clientèle apprécie déjà. ‘‘Le jus est fait en base de carotte et orange. L’idée est partie d’un constat qu’il n’y avait pas sur terrain un jus carotte-orange. Il peut y avoir des jus d’orange ou de carotte mais pas un cocktail carotte-orange. Et à part ce jus que nous produisons et que les consommateurs apprécient déjà, le mois prochain nous ferons un jus en base de mangue et un autre en base d’ananas, c’est à dire un jus Ravi Ananas et Ravi mangue.’’

Pisco Saghasa produit également une chips en base de pomme de terre, Yummy chips comme il l’appel, un produit bio et donc 100 pourcent naturel qu’il fait artisanalement et qui peut se conserver six mois durant explique-t-il.

‘‘ C’est un chips de pomme de terre cultivée localement, de la pomme de terre bio. Il n’y a pas d’additif alimentaire dans ce chips. On le consommé sans danger. Le chips de pomme de terre qui sont déjà sur le marché à Butembo dans plusieurs alimentation devront aussi être commercialisés à Beni.’’

Le jeune Pisco rêve d’une entreprise innovante. Il compte à l’avenir produire du pain mais pas en base de farine de froment. Il voudrait aussi produire de l’huile de palme raffinée. Mais pour y arriver, il faut un accompagnement du gouvernement dit-il. D’où son appel ‘‘ que le ministre de l’industrie oriente son attention sur les jeunes entrepreneurs. Plusieurs jeunes ont des idées innovantes et du talent, il manque juste l’accompagnement, le financement de leurs projets. C’est très important que le ministre pense aux jeunes entrepreneurs, il peut reposer le développement du pays sur eux, compter sur leur capacité à innover, ils rêvent grands et veulent créer une situation différente. Et pour y arriver, ils ont besoin qu’on allège par exemple leur accès au fonds comme le FPI’’

Si nous produisons localement, nous dépendrons moins des autres. Il est anormal que même pour des produits de première nécessité tel que le pain, on dépende de l’étranger. Cherchons à être autonomes conseille le jeune entrepreneur. Pisco Saghasa appelle les habitants à consommer local et dit croire à la qualité de ses produits qui sont, non seulement bio mais aussi moins cher.

 

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE