Butembo : arrestation de Kyandenga, le mouvement des indignés exige plus

Les indignés des massacres veulent voir  le gouvernement congolais juger les personnes impliquées dans le massacre de la population à   Beni et Ituri. Nicole Kavira, coordonnatrice du mouvement des indignés l’a exprimé au cours d’un entretien accordé à La Voix de l’UCG le mardi 20 septembre 2022. Il ne suffit pas seulement d’arrêter les malfaiteurs car, après, les malfaiteurs peuvent se  volatiliser dans la nature. Il faut qu’une enquête soit menée.

On l’écoute, Nicole Kavira.

« Où sont passés, un,  l’ADF jordanien  qui a été arrêté, deux, l’ADF Kenyan, arrêtés et transférés dans des cachons ici à Kinshasa ?  Pourquoi jusque-là, leurs dossiers traînent-ils à être  juger  pour qu’ils puissent répondre de leurs actes ? C’est là que se situe notre préoccupation. Parce qu’il ne s’agit pas de mettre dans les cachots où, à chaque un bon matin, nous pouvons apprendre que la prison a été vidée ;  et que toutes ces personnes sont retournées dans leur salle besogne. »

Notons que l’armée a  annoncé, depuis dimanche 18 sept   l’arrestation de  Kambale  Kyandenga, un chef milicien Maimai qui collabore avec les ADF dans le territoire de Beni et Ituri.

Julienne Muhima

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE