Butembo-Beni : ENK dénonce la campagne d’intox et justifie les perturbations sur sa ligne

La société Energie du Nord-Kivu ENK dénonce les tentatives d’instrumentalisation qui viseraient ses installations et une campagne menée dans les réseaux sociaux qui porte atteinte à sa réputation. Dans un point de presse ce mercredi 06 juillet, ENK indique que ces personnes prennent pour argument les coupures de courant. La société avait pourtant prévenu des perturbations suite à l’interconnexion de ses deux centrales Ivugha et Talihya. 

Energie du Nord-Kivu ENK, société qui alimente en électricité les villes de Butembo et Beni, déplore cette instrumentalisation, œuvre de certains membres des groupes de pression qui prévoient même de marcher sur les voies publiques. Dans son communiqué du 11 juin, ENK avait pourtant déjà annoncé des grandes perturbations sur son réseau indique Anthony Claverie, directeur des opérations de ENK.

Le 29 juin, la société a signé un autre communiqué sur la fin des travaux à la base de ces grandes perturbations, mentionnant tout de même qu’au courant des mois de juillet et août, il y aura des perturbations mineures, en attendant la production du courant par les deux centrales interconnectées fin août ou début septembre, explique Anthony Claverie. ‘‘ Vous imaginez que quand nous immobilisons une turbine sur deux, nous divisons de facto notre production. Il est difficile de faire autrement que de délester. Cependant, ces travaux d’entretien nécessaires sont terminés, maintenant nous sommes dans une phase des perturbations beaucoup plus modérées dans le sens où il y aura des jours où vous ne connaîtrez aucune manifestation, il y aura d’autres jours où il y aura certaines perturbations beaucoup moins oppressantes et pesantes. Nous tenons malgré tout à nous excuser des possibles désagréments que ces perturbations auraient pu occasionner.  Nous continuons massivement à vous demander à soutenir notre projet qui n’est rien d’autres qu’un projet de développement.’’

Ainsi met-il en garde ceux qui diabolisent ENK qui ne fait que développer ses capacités pour le bien de la population. ‘‘ Nous tenons aussi à mettre en garde tout individu qui s’aventurerait à diaboliser la société par le biais des réseaux sociaux ou autres, en incitant au sabotage ou à la destruction des installations de ENK. C’est un fait que nous avons déjà constaté à plusieurs reprises ces derniers jours. Et donc nous tenons à mettre en garde ces individus car, ENK se réserve le droit de poursuivre en justice ces individus pour incitation à la violence et à la destruction des biens d’autrui’’ lance-t-il.

Par ailleurs, Anthony Claverie rassure sa clientèle des dispositions qui sont en train d’être prises pour que les recharges cash power se fassent via mobile money. Sur la toile, circulent des affiches signées par la Lucha pour une marche jeudi.

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE