Butembo-Beni: ENK plaide pour l’interconnexion de son réseau avec celui de Virunga Energie Energie afin de sécuriser la population

Face à l’entrée dans les villes de Butembo et Beni, de Virunga Energie, l’entreprise Energie du Nord-Kivu, qui dessert depuis 2016 ces deux agglomérations, rappelle qu’elle est toujours favorable à l’interconnexion des réseaux pour la sécurité de la population comme l’exige la loi congolaise. C’est ce qu’a confié James Vanhoutte, Directeur Administratif de ENK lors d’une visite guidée au chantier de la centrale hydroélectrique de Talihya ce dimanche 07 février 2022.

Les deux turbines de 28 tonnes chacune sont déjà en ville de Beni. Avant leur installation, le seul travail qui reste est de creuser le canal d’amenée entre le dessableur et la centrale sur une distance de plus de 2 Km sous-sol,  explique  James Vanhoute.

« Ici au maximum on arrivera début juin. Comme vous voyez la centrale en elle-même est déjà terminée. Le canal d’amenée est déjà excavé. Le seul gros chantier qui nous reste est la construction de ce canal. La conduite est déjà bétonnée, le nivelage construit. Le dessableur est occupé à être bétonné et confré d’ici un mois et demi ce sera fini. Les actes parlent plus que les mots. Je vous re-invite ici avant le premier juin. », dit-il confiant de l’évolution des travaux.

Ce dessableur au point de captage permettra d’éviter les coupures de courant comme c’est le cas à Ivugha lorsque la centrale est envahie par le sable. Face à l’arrivée du concurrent Virunga Energie, James Vanhoute fait savoir  qu’il impératif de respecter l’interconnexion des réseaux.

« Ça n’a aucune logique parce que c’est doubler l’investissement au même endroit alors qu’il y a  pleins d’endroits entre Goma et Lubero qui ne sont même pas électrifiés. Pourquoi on va doubler les poteaux et les câbles ? Ça n’a aucune logique. On a fait énormément de réunions, il y a des correspondances qui ont été faites dans ce sens-là. Et nous ce qu’on demande maintenant c’est à l’Etat de faire appliquer la loi. Que l’Etat oblige l’interconnexion entre les différentes centrales qui sont au Nord-Kivu pour que la population soit sécurisée énergétiquement. Parce que si à Lubero, ils ont un problème avec leur centrale, je ne le souhaite pas, Talihya,  Ivugha pourra leur envoyer et vice versa. », soutient James Vanhout.

Faces aux deux frères Yotama, élus et membres   de la Véranda Mutsanga, présents dans la délégation, Tsongo Léon du Parlement Debout de Furu, quelques membres du mouvement citoyen Jeunes Patriotes de Butembo et certaines opérateurs économiques, James Vanhoutte a rappelé que l’une des causes qui font que ces travaux encaissent du retard ce sont les journées villes mortes. En 2021, cette entreprise a perdu 1 mois et demi de service suite à ces troubles.

 

HERVÉ MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE