Butembo-Beni : les autorités de l’état de siège appelées à faire leur propre évaluation (Mgr Sikuli Melchisédech)

L’évêque du diocèse de Butembo-Beni, Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech a appelé, samedi 11 juin 2022, les autorités de l’État de siège à faire l’évaluation et l’analyse de leurs propres actions depuis leur arrivée à la tête des entités en province du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Ce prélat catholique a lancé cet appel au cours de la messe de confirmation de 964 catéchumènes qu’il a présidé à la Cathédrale Mater Ecclésiae de Butembo.  A tous les confirmés, l’évêque appelle  à vivre Jésus dans leur vie quotidienne et aux responsables de l’état de siège de faire leur  l’évaluation de leurs propres actions.

« En cette période de l’état de siège, il convient que ceux qui ont institué cette gouvernance spéciale s’évaluent eux-mêmes. Quels fruits donnent l’état de siège ? Et si ces fruits ne correspondent pas aux attentes que le peuple voulait, alors il y a lieu de prendre une autre mesure. Nous attendions la fin des massacres, l’insécurité de tout genre, mais toutes les informations qui nous parviennent font état des cas d’insécurité. Il faut qu’on se demande  pourquoi ça ne finit pas. Ceux qui dirigent surtout, posez-vous cette question. Nous on veut voir la fin des massacres. C’était ça notre attente. On veut la fin de l’insécurité. Mais on y est pas encore», a-t-il déploré dans ses prêches.

Le 6 mai 2021, l’état de siège était instauré en Ituri et au Nord-Kivu, deux provinces de l’Est de la République démocratique du Congo en proie à d’interminables violences. Plus d’un an après, il n’a pas donné de résultats, mais les autorités promettent toujours une montée en puissance.

J. SIVULYAMWENGE et J. MUHIMA

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE