Butembo : « Ce qu’il faut savoir de la drépanocytose » (Dr Kasusula)

« Ce qu’il faut savoir de la drépanocytose » est le thème d’une conférence scientifique tenue ce samedi 19 Juin à l’Université Catholique du Graben à l’intention des étudiants en médecine humaine. C’est à l’occasion de la journée de la lutte contre la drépanocytose célébrée chaque 19 Juin.

« La drépanocytose, aussi appelée anémie falciforme, est une maladie génétique héréditaire touchant les globules rouges (ou hématies). Elle est caractérisée par une anomalie de l’hémoglobine, principale protéine du globule rouge » explique Carine Muke, médecin stagiaire.

On n’acquiert pas la drépanocytose après la naissance. Cette anomalie peut se détecter  dès la dixième semaine de la grossesse explique Docteur Kasusula Bienvenu, médecin traitant à l’hôpital Matanda et orateur du jour. Il a longuement parlé aux futurs médecins de la prise en charge clinique des drépanocytaires.

L’Esperance de vie de porteur de cette maladie, 30 ans en moyenne et moins encore en Afrique par manque des structures équipées pour la prise  en charge. Mais il existe un espoir souligne docteur Kasusula.

« Dans la perspective de prise en charge, il y a le traitement génétique. C’est quand on prend la souche d’un individu normal et l’on met dans la moelle d’un individu malade. Et on lui soumet le traitement qui va diminuer les cellules souches malades pour que la cellule souche exportée commence à synthétiser l’hémoglobine », souligne Docteur Kasusula. 

La drépanocytose est une maladie génétique très répandue : elle concerne environ 300 000 naissances par an dans le monde.

 HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE