Butembo : ce SOS des autorités d’une école encadrant les déplacés et qui manque de tout

L’école primaire  Saint Jérôme éprouve d’énormes difficultés à reprendre les activités scolaires à ce début de l’année scolaire.

L’école primaire saint Jérôme est une école  qui encadre  les enfants déplacés  résidant en ville de Butembo.  Cette école ne dispose jusqu’à cette rentrée scolaire 2022-2023 d’aucun matériel pour la préparation des leçons et l’organisation des enseignements.

 

Inquiétude de madame Vutsopire Charlotte,  directrice de l’école primaire saint Jérôme à ce jour de la rentrée de classe, ce lundi 5 septembre 2022.  L’inscription des nouveaux élèves déplacés continue mais ils n’ont pas de kits scolaires, ajoute-t-il.

‘‘Les enfants sont venus sans documents scolaires, ils disent que les dossiers ont été brulés, les autres viennent sans uniforme. On commencerait même déjà aujourd’hui à donner cours, mais jusque-là, nous n’avons pas encore planifié les cours car nous n’avons pas des cahiers de préparation, des cahiers de planification, des journaux des classes…

Jusque-là, nous venons d’inscrire 30 nouveaux élèves déplacés de guerre et les inscriptions continuent’’ informe-t-elle.

Madame Vutsopire profite de l’occasion pour appeler les personnes de bonne volonté de leur venir en aide  afin d’assurer l’encadrement de ces enfants déplacés, déjà inscrits dans cette école. Il convient de préciser que l’école primaire Saint Jérôme fonctionne l’après-midi, dans l’enclos de l’école primaire Tshakatsaka en ville de Butembo.

Julienne Muhima

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE