Butembo : conflit foncier de Rughenda, le maire appelle la jeunesse à se méfier de l’intox des politiciens en mal de positionnement

Le maire de Butembo condamne le meurtre de Me Mitavo Meschack victime de la justice populaire vendredi pendant qu’il était en pleine exercice de sa profession au quartier Rughenda, cellule Mutitiro.

  Les habitants déguerpis dans certaines cellules de cette entité se sont déchainés sur ce défenseur judiciaire et sa suite sous prétexte qu’il travaillait pour le camp adverse du prénommé Mboko jouissant de droit de propriété sur une bonne partie du quartier Rughenda. 

L’autorité urbaine,  Maître Mbusa Kanyamanda Sylvain, étant également auxiliaire de justice  a réceptionné le mémo des défenseurs judicaires qui ont manifesté leur colère à travers une marche pacifique ce samedi 31 octobre 2020.

 « En présentant mes compassions, je vous assure   de mon   accompagnement à tous les niveaux pour que justice soit faite », a lancé Me Sylvain Mbusa.

Il a invité la jeunesse à se méfier des manipulations politiciennes à la base des tensions dans plusieurs coins de son entité.

« Nous espérons à un résultat afin d’essuyer les larmes de toute sa famille. Je donne un message à toute la jeunesse à éviter la justice populaire. Le corps des défenseurs judicaires n’est pas votre ennemi. Il ne faudrait pas qu’on politiser les décisions de justice pour de raison que vous connaissez tous … », ajoute-t-il.

 Retenez qu’après la mairie, les protestataires  ont pris la direction du palais de la justice,  (TGI) Butembo, où ils ont  déposé une  plainte contre inconnu dans cette affaire de  meurtre de leur pauvre confrère, Me Meschack Mitavo.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE