Butembo/Covid-19: Avec la fermeture des écoles, l’encadrement des enfants en âge scolaire devient de plus à plus difficile

Les parents de Butembo, en province du Nord-Kivu, encadrent différemment leurs enfants en cette période de fermeture des établissements scolaires et universitaires pour prévenir la propagation de la Covid-19.

La Voix de l’UCG a fait ce constat en marge de la célébration de la journée mondiale des parents ce lundi 1e juin. Si les uns ont pris l’initiative d’engager des enseignants pour la révision de leurs matières à la maison, d’autres occupent leurs enfants avec la télévision.

D’autres encore occupent les leurs dans leurs différentes activités, soit commerciales ou champêtres. Certains parents se sont confiés à La Voix de l’UCG.

« Ce dernier temps on essaie de gérer les enfants avec la télévision. On a un peu du courant et toute la journée ils restent au salon. Nous prions beaucoup pour que les cours reprennent » a dit un parent rencontré dans son bureau au centre ville.

« Pendant ces jours de fermeture des écoles nous passons la journée avec notre enfant en ville. Nous avons une boutique et c’est là que nous restons :moi , mon épouse  et notre enfant. Nous avons constaté que les enseignants nous aident beaucoup dans l’encadrement de notre enfant » a dit un jeune papa opérateur économique.

« L’encadrement des enfants est devenu très compliqué. Nous essayons de les distraire avec des films mais ça ne suffit pas vraiment. Actuellement les enfants jouent beaucoup et commencent à oublier la matière apprise à l’école. Que les autorités étudient la possibilité de la reprise des cours. Moi je suis prête à acheter des cache-nez à mes enfants et que les autorités s’occupent du reste dont les lavabos » a dit une maman rencontré dans sa parcelle au quartier Matanda.

« Moi j’ai déjà engagé un enseignant qui vient occuper mes enfants avec des cours du soir. J’espère que cela les aidera beaucoup et à la reprise ils seront encore à la page » a laissé entendre un autre parent rencontré sur rue Kinshasa.

Jusqu’à présent  la date de la reprise des cours reste un mystère.

Ismaël Kabuyaya et Nicole Ndondo

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE