Butembo/Covid-19 : la mesure du gouverneur instaurant le service minimum obligatoire au sein de l’administration publique est bafouée même à la mairie

Le  gouverneur de la province de Nord-Kivu, le Lieutenant général Constant Ndima, a décrété mardi 13 juillet, le service minimum obligatoire au sein de l’administration publique et privée.

 Dans un communiqué lu par son porte-parole, Sylvain Ekenge, il indique que cette décision est prise pour faire face à la montée des cas de covid-19 observée pendant cette 3e vague.

« Tous les chefs des divisions provinciales, les directeurs des entreprises étatiques, paraétatiques et privées sont invités à prendre des mesures qui s’imposent pour organiser le service minimum dans leurs structures. Les maires des villes, les bourgmestres des communes, les administrateurs des territoires, les chefs des chefferies, les chefs de secteurs doivent impérativement organiser un service minimum »., indique le communiqué.

A Butembo,  cette mesure n’est pas d’application au sein de l’administration publique, même à la mairie. Tout tourne comme si de rien n’était. Constat de La Voix de l’UCG ce jeudi 15 juillet 2021.  

Les chefs des institutions   étatiques  et paraétatiques disent n’est pas être au courant de l’existence d’une mesure décrétant un service minimum obligatoire.

 Le même communiqué interdit les visites aux lieux de service aussi bien pour les visiteurs que pour les agents non en service. Les forces de l’ordre et les services spécialisés sont instruits pour faire respecter ces mesures ainsi prises et en assurer le suivi, souligne le communiqué du Gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 15 juillet 2021 le maire de Butembo invite ses administrés à respecter les mesures barrières face à la recrudescence des cas de contaminations au Covid-19.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE