Butembo : Dans certaines écoles, certains déplacés de Beni chassés des salles d’examens faute des frais scolaires

Certains élèves déplacés de guerre du territoire de Beni ne sont pas admis dans les salles d’examens du premier semestre à Butembo. C’est ce que dénonce l’association des ressortissants de de Oïcha et environs.

Cette association ne comprend pas comment on peut exiger à des sinistrés, voire des orphelins, le paiement des frais scolaires pour avoir accès aux salles d’examens. Prince Kambale, Président de cette association dénonce le fait que cette situation est vécue aussi bien dans les écoles publiques que privés. Il en appelle aux secours des bonnes volontés et aux autorités du secteur éducation au niveau provincial de trouver une solution urgente. Prince Kambale s’est confié ainsi à LA VOIX DE L’UCG.

« Ils sont chassé des salles des examens du fait de ne pas avoir payé les frais scolaire. Ce qui nous inquiète. Nous sollicitons les personnes de bonne foi de nous venir au secours pour payer certains frais de ces élèves qui sont quand même identifiés. Mieux si le directeur provincial peut solliciter auprès de sa hiérarchie de signer une instruction faisant clémence à ces ressortissants de la région de Beni où il y a des atrocités. Cela pourrait nous arranger. Ces enfants aussi ont droit à l’éducation. Ce n’est pas leur choix. Tout le monde sait que d’où venait  l’argent, les rebelles ADF s’y sont déjà installés. », plaide Prince Kambale.

Prince Kambale précise qu’ils sont environ 500 élèves déplacés des zones en conflits armés de Beni inscrits dans les écoles de Butembo.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE