Butembo : derrière cette épidémie de la grippe dans la région peut se cacher la covid19, pour éviter des complications il faut naturellement consulter son médecin (Dr Kalima)

La ville de Butembo traverse une épidémie de la grippe sans précèdent. Pour y faire  face, docteur Kalima, médecin interniste à l’hôpital Matanda conseille à tout le monde de consulter son médecin aux premiers signes car nous faisons face à une nouvelle vague de covid_19 avec le variant Omicron.  

Des maux des têtes, un nez qui coule, des douleurs musculaires aigues, la suer, une fatigue aigue, la toux, etc voilà les signes auxquels font face ceux qui souffrent de la grippe actuellement en ville de Butembo. Et ils sont nombreux. Pour y faire face, Docteur Kalima, médecin traitant à l’hôpital, décourage l’automédication. Car cette pratique affaiblit le système immunitaire au point où le malade ne se présente à l’hôpital que lorsque le cas est déjà grave. Plus encore, en cette période d’épidémie de covid19 qui est aussi une grippe, il est préférable de consulter son médecin en toute urgence pour évider le pire, conseille-t-il.

« C’est parce que nous, nous avons des épidémies et nous avons déjà développé une certaine immunité contre certains virus et c’est comme ça que même quand cette grippe là vient,t nous avons la chance de survivre à ce virus mais pour le corona c’est autre chose. Il y a ceux-là qui font des formes bénignes, ça guérit, ça passe. Ceux qui font des formes modérées, là ils sont internés. Et ceux qui font les formes graves, ils sont hospitalisés jusqu’aux soins intensifs. Le virus là détruit le poumon. Mais avec l’immunité que nous avons c’est pourquoi nous pouvons survivre. Ceux qui sont les plus frappés sont les personnes dont l’immunité est déjà abaissée comme les diabétiques, ceux qui ont les cancers, les infections respiratoires,… »,

Docteur Kalima conseille de respecter les mesures barrières pour se protéger aussi bien  de la grippe normale que de covid19, de boire beaucoup d’eau et de consommer beaucoup d’aliments riches en vitamines et protéines.

Quant à la consommation des produits traditionnels comme les thés à base des feuilles d’eucalyptus, docteur Kalima ne le décourage pas mais conseille aux patients de consulter d’abord leurs médecins. Car la gravité dépend de la résistance immunitaire de chaque individu.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE