Butembo : des jeunes sont à Kinshasa pour déposer à l’Assemblée Nationale une proposition de loi portant service militaire rapide et port d’arme en situation de légitime défense

Des initiateurs de la pétition avec l’annexe d’un projet de loi portant application de la défense citoyenne sont à Kinshasa pour présenter ce document à l’Assemblée Nationale ce vendredi 03 décembre. Il s’agit des jeunes membres des mouvements citoyens, tel que LUCHA et Jeunes Patriotes mais aussi de l’Association des Chauffeurs du Congo, ACCO. Ils  mènent ce plaidoyer pour la mise en œuvre de l’article 63 de la constitution qui stipule que tout Congolais a le droit et le devoir sacré de défendre le pays et son intégrité territoriale face à une menace ou à une agression extérieure.

Le député E. Kamavu au milieu des jeunes pétitionnaires

 

Initié en septembre 2021, la pétition a recueillie 10 236 signatures, fait savoir Assa Paluku Mahamba. Des consultations sont menées à Kinshasa avec des élus de la région, explique ce jeune activiste.

« Nous sommes à Kinshasa pour déposer demain (ndlr  vendredi 03 décembre )  une pétition et une  proposition de loi sur le port d’arme à certains citoyens en situation de légitime défense et autorisant le service militaire rapide. Demain nous allons déposer ces deux documents, soutenus par la population, à l’Assemblée Nationale. Si nous avons initié cette proposition de loi c’est parce que nous avons voulu affirmer la sacralité de la vie humaine qui doit être préservée et protégée par tous les moyens possibles même dans des circonstances où l’Etat accuse des sérieuses difficultés de s’acquitter de cette obligation », explique Assa Mahamba.

Les initiateurs de cette pétition invitent le gouvernement d’accélérer l’identification de tous les militaires en vue d’extirper de l’armée ceux dont l’identité est douteuse.

Georges Kisando Sokomeka