Butembo : désormais les militaires déployés dans la partie Nord de la Ville seront sans téléphone, confie l’armée à l’antigang

Désormais les militaires déployés dans la partie Nord de la Ville de Butembo seront privés du téléphone portable. C’est la promesse du Général  Manzikala faite aux jeunes du groupe de pression Antigang lors d’un échange ce lundi 12 décembre au camp militaire à Rughenda.

Des militaires sans téléphone lors des couvre-feux, cette mesure va  répondre à l’inquiétude de la population de ce coin qui se voit extorqué ses  téléphones et autres biens régulièrement avec l’avènement des positions militaires dans la partie Nord de la ville. Le commandement pendant ce temps rassure de son engagement à assurer une bonne prise en charge  des  festivités des militaires explique  Charles Lwanga est communicateur du Mouvement Antigang.

« Le général a été très clair. Désormais tous les militaires déployés dans cette zone seront sans téléphone. Cela signifie que si un militaire est en ligne dans cette zone, c’est déjà dangereux on peut penser qu’il a extorqué ce téléphone car l’ordre sera désormais formel. Quant à comment on va passer les fêtes, il a souligné que l’armée s’en occupe et ne peut en  dévoiler  les contours de peur de dévoiler  ses secrets. »

L’entrée Nord de la ville de Butembo est appelée Ukraine à cause de l’insécurité qui y règne depuis un certain temps. Des échanges de tirs à l’arme à feu sont devenus réguliers dans cette partie de la ville entre les miliciens et les militaires installés dans des nouvelles positions  à Furu, Mihake, Biasa,  Kavale et  Kitatumba. Les habitants de ces coins les vident progressivement.

Hervé Mukulu